La chapelle Notre Dame de la Confiance se familiarise avec la Parole de Dieu – 7

Bonjour à tous.

Le confinement allié au respect des règles barrières semblent commencer à porter du fruit contre le virus. Bravo à tous ceux qui acceptent les inconvénient et la pénibilité de ces disciplines pour soutenir cet effort collectif malgré le manque de visibilité que vous subissons tous. Il faut continuer à suivre scrupuleusement les consignes qui nous seront données pour achever le combat qui. n’est pas encore victorieux.

Ce soir, le Président Macron donnera des indications à la nation ;  la traduction de ces nouvelles directives concernant l’exercice des colts ne sera probablement pas connue avant jeudi. 

C’est donc dans mon prochain mail que je pourrai vous dire comment la chapelle pourras s’organiser pour l’avant et Noël.

En attendant, préparons-nous à célébrer l’incarnation du Verbe de Dieu dans la personne de Jésus en ouvrant notre Bible tout au long de cet avent.

4 dimanches de l’Avent, année B :  Veillez !  Préparez !  Témoignez !  Accueillez ! 

Contrairement aux dimanches du temps ordinaire, les deuxièmes lectures ne sont plus des lectures suivies de lettres de Paul, mais elles sont choisies en unité avec les autres pour éclairer une intention commune du dimanche que j’ai résumée par les quatre appels ci-dessus.

Je vous propose donc une nouvelle répartition des textes sur les deux mails de mardi et de jeudi.

Aujourd’hui, mardi, commençons par écouter la 1ère lecture du Livre d’Isaïe et le Psaume 79 qui lui fait écho.

Ouvrons notre Bible

Lecture du Livre du Prophète Isaïe (Is 63, 16b-17.19b ; 64, 2b-7)

C’est toi, Seigneur, notre père ;
« Notre-rédempteur-depuis-toujours », tel est ton nom. 

Pourquoi, Seigneur, nous laisses-tu errer hors de tes chemins ?
Pourquoi laisser nos cœurs s’endurcir et ne plus te craindre ? 

Reviens, à cause de tes serviteurs, des tribus de ton héritage. 

Ah ! Si tu déchirais les cieux, si tu descendais,
les montagnes seraient ébranlées devant ta face. 

Voici que tu es descendu : les montagnes furent ébranlées devant ta face. 

Jamais on n’a entendu, jamais on n’a ouï dire,
nul œil n’a jamais vu un autre dieu que toi agir ainsi pour celui qui l’attend. 

Tu viens rencontrer celui qui pratique avec joie la justice,
qui se souvient de toi en suivant tes chemins. 

Tu étais irrité, mais nous avons encore péché, et nous nous sommes égarés. 

Tous, nous étions comme des gens impurs,
et tous nos actes justes n’étaient que linges souillés. 

Tous, nous étions desséchés comme des feuilles,
et nos fautes, comme le vent, nous emportaient. 

Personne n’invoque plus ton nom, nul ne se réveille pour prendre appui sur toi. 

Car tu nous as caché ton visage, tu nous as livrés au pouvoir de nos fautes. 

Mais maintenant, Seigneur, c’est toi notre père. 

Nous sommes l’argile, c’est toi qui nous façonnes :
nous sommes tous l’ouvrage de ta main.

Parole du Seigneur.

Remarquons tout d’abord d’où provient ce passage :  les chapitres 63 et 64 du Prophète Isaïe.

Dans la Bible, le prophète le plus abondant est Isaïe, placé en tête des prophètes à cause de sa taille.

En réalité, ce qui est réuni dans ce livre unique est une collection d’enseignements et d’interventions qui proviennent d’époques différentes :  les chapitres 1 à 39 sont grosso modo du VIII° siècle avant Jésus-Christ, le chapitres 40 à 55 sont d’un deuxième Isaïe, disciple du premier au VI° siècle avant Jésus-Christ. Les chapitres 56 à 66, parfois attribués à un 3ème Isaïe sont plus disparates. Notre extrait d’aujourd’hui date  probablement devant l’exil à Babylone en -598.

Remarquez aussi que le passage qui nous est offert ce dimanche est le découpage d’un texte plus long dans la Bible :  il manque les versets 16cd, 18 du chapitre 63 et les versets 1 et 2a du chapitre 64. C’est toujours intéressant d’aller voir dans sa Bible les versets manquants et les versets qui précèdent et qui suivent une sélection proposée pour un dimanche. Bon voyage dans votre Bible !  

Remarquez enfin le basculent spectaculaire entre la plainte :  « Ah !  Si tu déchirais les cieux et su tu descendais! » et l’émerveillement :  « Voici que tu es descendu !  »

Vous pouvez, à présent faire les trois lectures successives : 

  1. lecture pour écouter ce que dit ce texte,
  2. lecture pour écouter commet il m’interpelle personnellement,
  3. lecture pour susciter ma prière en réponse à la Parole que Dieu m’a adressée.

Dans la foulée, vous pouvez aborder le Psaume qui fait écho à cette lecture d’Isaïe :  

Psaume (79 (80), 2ac.3bc, 15-16a, 18-19)

R/ Dieu, fais-nous revenir ;que ton visage s’éclaire,et nous serons sauvés  !  (Ps 79, 4)

Berger d’Israël, écoute,
resplendis au-dessus des Kéroubim ! 

Réveille ta vaillance
et viens nous sauver. 

Dieu de l’univers, reviens !
Du haut des cieux, regarde et vois : 

visite cette vigne, protège-la,
celle qu’a plantée ta main puissante. 

Que ta main soutienne ton protégé,
le fils de l’homme qui te doit sa force. 

Jamais plus nous n’irons loin de toi :
fais-nous vivre et invoquer ton nom !

Comme assez souvent, les versets de Psaume qui sont proposés le dimanche sont une sélection dans un Psaume plus grand. Regardez la longueur de la référence et sa complexité !  

J’ai reproduit ici l’antienne (ou -refrain indiqué ‘R/‘) car il s’agit d’un verset même du Psaume, ce qui n’est pas toujours le cas.

Permettez-moi d’en rajouter :  le verset 1, absent de notre dimanche dit ceci : 
« Du maître de chant. Sur l’air :  « Des lys sont les préceptes ». d’Asaph. Psaume. »

C’est donc un Psaume attribué non pas à David comme la plupart des Psaumes, mais à Asaph, un auteur liturgique du Temple de Jérusalem. Remarquez aussi l’indication pour le chant qui devait être bien connue à l’époque du Temple mais qui nous est irrémédiablement perdue. Saluons, au passage, le dévouement des animatrices de chants de nos messes qui nous aident à prier et célébrer.

Vous pouvez retenir une ligne de ce Psaume et en faire votre méditation.

Vous pouvez aussi prolonger ce Psaume en écrivant votre propre prière inspirée par ces versets.

Je vous donne rendez-vous jeudi dans la journée pour un nouveau mail portant sur la 2ème lecture et sur l’Evangile.

je vous donne rendez-vous jeudi soir à 19h30 pour un partage Zoom sur la 1ère lecture du livre d’Isaïe.

Le partage biblique de jeudi soir à 19h30

Voici le lien avec la rencontre en visioconférence de jeudi prochain à 19h30: 

https://us02web.zoom.us/j/87078230564?pwd=cG9GSVVXWmxuc2RrSldtVFRNUlpMZz09

ID de réunion : 870 7823 0564

Code secret : 111598

La Messe de dimanche prochain 29 novembre à 10h45

et celui pour la Messe de dimanche prochain 29 novembre: 

https://us02web.zoom.us/j/88110530144?pwd=RDdIbW5JMnhUTy96SEhVTmtJUmRjdz09

ID de réunion : 881 1053 0144

Code secret : 663088

Dimanche dernier, nous avons appris le décès de Colette Le Guisquet quelques minutes avant le début de la Messe.

Elle souffrait depuis très longtemps de la maladie de Parkinson. Mais, ces derniers temps, elle était aussi atteinte d’un cancer qui l’a emportée. Elle est décédée à la Maison Jeanne Garnier dans le XV° arrondissement.

Avec son mari Gérard, elle a apporté une très grande force de foi , de fraternité et de soutien à la communauté de la chapelle.

A l’heure où je vous écris, je ne sais encore ni où ni quand auront lieu ses obsèques. 

Notre prière pour elle, pour Gérard et leurs enfants doit être pleine de gratitude et de confiance.

Fraternellement.

La chapelle Notre Dame de la Confiance se familiarise avec la Parole de Dieu – 5

Bonjour à tous.

Tout d’abord, un grand merci, pour l’aide alimentaire que vous avez apportée la semaine dernière. Dimanche dernier , plus de trente familles ont pu recevoir un colis bienvenu et rencontrer des bénévoles du Secours Catholique ou de la paroisse pour faire le point sur leurs droits et trouver des voies de sortie de leurs difficultés. Nous n’avons pas prévu de refaire une telle opération, mais nous allons soutenir les contacts pris pour qu’en effet la situation de ces familles s’améliore progressivement.

Nous sommes tous bien conscients que les temps sont durs surtout pour les plus fragiles. Et donc, la solidarité continue, sous d’autres formes.

En particulier, la collecte de la Banque Alimentaire revêt cette année une importance toute spéciale car les besoins augmentent  très fortement.

C’est une tradition de la chapelle ND de la Confiance de se mobiliser pour récolter dans les magasins Franprix du quartier ce que les clients achèteront en plus de leurs courses pour donner à la Banque Alimentaire. Voici donc un appel de Martine Delanoé qui organise cette collecte pour la chapelle.

Collecte de la Banque Alimentaire samedi 28 novembre

Certains ont déjà répondu à mon appel par sms la semaine dernière. Grand merci ! 

Mais il reste des ‘trous dans la raquette’ : 

  • de 13h à 14h à Franprix rue de Saussure
  • de 12h à 14h à Franprix rue Chuquet 
  • de 12h à 14h à Franprix rue des Batignolles 
  • de 12h à 14h à Franprix rue Cardinet
  • de 16h à 18h à Franprix rue de Saussure 

Merci de joindre Martine au 07 78 39 87 97 pour vous proposer.

La chapelle vous donnera une attestation pour participer  à cette opération. 

Cette année pas de distribution de sandwichs, merci de vous prévoir  des petites collations.

Le frère  Michel  passera dans chaque magasin.

Michel de la Giraudière vous procurera des cartons, affiches,  gilets, gants , gel et matériel  nécessaires  pour cette journée. 

Il effectuera aussi le ramassage  des denrées dans les cartons. 

Je reste cette année  votre relais téléphonique au 07 78 39 87 97 vous pouvez me joindre sans problème. 

Martine Delanoé

Ouvrons notre Bible

Aujourd’hui encore dans le mail du mardi, je vous propose d’écouter ensemble, la 1ère lecture, le Psaume et l’Evangile de ce dimanche.

Dans la Bible, les prophètes sont rangés par ordre de taille. Ezéchiel est le troisième des grands prophètes, après Isaïe et Jérémie. C’est le Prophète du temps de l’Exil à Babylone. En 597 avant notre ère, Nabuchodonosor a déporté les habitants de Jérusalem à Babylone. Pour les hébreux, c’est un traumatisme très profond :  leur foi est fondée sur l’œuvre de Dieu qui a fait sortir son peuple de l’Egypte où il était esclave. Et le voilà à nouveau réduit à la servitude loin de la Terre Promise que Dieu lui a donné. Où donc est la fidélité de Dieu et sa puissance sur laquelle on comptait pour échapper à tous les dangers ? 

Ezéchiel est un prêtre du Temple de Jérusalem, détruit par Nabuchodonosor. Il reçoit la mission d’annoncer que Dieu va restaurer le Temple et y ramener tous les exilés. 

Son livre, très organisé, comporte de grandes visions du nouveau Temple et de la nouvelle venue de Dieu lui-même dans ce Temple rebâti (Ez 40 – 43). 

Il annonce la prévenance de Dieu pour son peuple :  à la différence des rois et chefs passés qui ont mené le peuple au malheur (Ez 34, 1-10), Dieu lui-même sera le Berger qui conduira son peuple vers la Vie.

Ezéchiel s’adresse donc à un peuple en plein désarroi :  malheureux, il ne sait plus du tout s’il lui reste une espérance et si oui laquelle.

Lecture du Livre du Prophète Ezéchiel (Ez 34, 11-12.15-17)

Ainsi parle le Seigneur Dieu : 

Voici que moi-même, je m’occuperai de mes brebis, et je veillerai sur elles. 

Comme un berger veille sur les brebis de son troupeau quand elles sont dispersées,
ainsi je veillerai sur mes brebis,
et j’irai les délivrer dans tous les endroits où elles ont été dispersées
un jour de nuages et de sombres nuées. 

C’est moi qui ferai paître mon troupeau, et c’est moi qui le ferai reposer,
– oracle du Seigneur Dieu. 

La brebis perdue, je la chercherai ;
l’égarée, je la ramènerai. 

Celle qui est blessée, je la panserai. 

Celle qui est malade, je lui rendrai des forces. 

Celle qui est grasse et vigoureuse, je la garderai, je la ferai paître selon le droit. 

Et toi, mon troupeau – ainsi parle le Seigneur Dieu –,
voici que je vais juger entre brebis et brebis, entre les béliers et les boucs. 

Parole du Seigneur.

Pour aborder un texte biblique, on peut utiliser la méthode des trois lectures successives que je vous ai indiquée dans les mails précédents.

Mais vous pouvez aussi avec profit resituer le passage dans son contexte. Par exemple ici, prenez le temps de feuilleter le livre du prophète et surtout lire le chapitre 34 dans son entier :  les versets qui précèdent ceux ci-dessus qui seront lus lors de la Messe et ceux qui suivent :  vous verrez le, contraste entre la mauvaise gouvernance des chefs déchus et celle que Dieu se promet d’employer.

Si votre Bible est assez grosse, elle dispose sans doute de ce qu’on appelle un appareil critique :  ce sont des notes en bas de page, des introductions aux différents livres, des rappels historiques ou chronologiques à la fin du volume. Donnez-vous la chance de voyager dans la Bible en abordant ces différents outils ajoutés au texte biblique lui-même.

Le Psaume 22 (23)

Le Seigneur est mon berger : 

je ne manque de rien. 

Sur des prés d’herbe fraîche, 

il me fait reposer. 

Il me mène vers les eaux tranquilles 

et me fait revivre ; 

il me conduit par le juste chemin 

pour l’honneur de son nom. 

Si je traverse les ravins de la mort, 

je ne crains aucun mal, 

car tu es avec moi : t

on bâton me guide et me rassure. 

Tu prépares la table pour moi 

devant mes ennemis ; 

tu répands le parfum sur ma tête, 

ma coupe est débordante. 

Grâce et bonheur m’accompagnent 

tous les jours de ma vie ; 

j’habiterai la maison du Seigneur 

pour la durée de mes jours.

Ce Psaume magnifique est d’un des plus aimés par les priants, par ceux qui mettent leur confiance en Dieu en toutes circonstances.

Par delà son ambiance bucolique et champêtre, où il est question d’herbe fraiche et d’eaux tranquilles, il évoque l’effroi de celui qui est confronté à la mort :  « si je traverse les ravins de la mort » et l’expérience spirituelle du croyant qui est préservé par la grâce du bon Berger.

Vous pouvez faire vos délices de ce Psaume et en trouver un écho dans l’Evangile de Jean  (Jn 10, 1-21) où Jésus se révèle être lui-même le Bon Pasteur.

Evangile de Jésus-Christ selon Saint Matthieu (Mt 25, 31-46)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : 

« Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui,
alors il siégera sur son trône de gloire. 

Toutes les nations seront rassemblées devant lui ;
il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des boucs  : 
il placera les brebis à sa droite, et les boucs à gauche. 

Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : 

‘Venez, les bénis de mon Père,
recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde. 

Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ;
j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ;
j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ;
j’étais nu, et vous m’avez habillé ;
j’étais malade, et vous m’avez visité ;
j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !’ 

Alors les justes lui répondront :
‘Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu…?
tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ?
tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ?
tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ?
tu étais nu, et nous t’avons habillé ?
tu étais malade ou en prison… 

Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ?’ 

Et le Roi leur répondra :
‘Amen, je vous le dis :
chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères,
c’est à moi que vous l’avez fait.’ 

Alors il dira à ceux qui seront à sa gauche : 

‘Allez-vous-en loin de moi, vous les maudits,
dans le feu éternel préparé pour le diable et ses anges. 

Car j’avais faim, et vous ne m’avez pas donné à manger ;
j’avais soif, et vous ne m’avez pas donné à boire ;
j’étais un étranger, et vous ne m’avez pas accueilli ;
j’étais nu, et vous ne m’avez pas habillé ;
j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité.’ 

Alors ils répondront, eux aussi :
‘Seigneur, quand t’avons-nous vu
avoir faim, avoir soif, être nu, étranger, malade ou en prison,
sans nous mettre à ton service ?’ 

Il leur répondra : 

‘Amen, je vous le dis :
chaque fois que vous ne l’avez pas fait à l’un de ces plus petits,
c’est à moi que vous ne l’avez pas fait.’ 

Et ils s’en iront, ceux-ci au châtiment éternel, et les justes, à la vie éternelle. » 

Acclamons la Parole de Dieu.

Décidément, Jésus emploie des images fortes dans ce chapitre 25 de S Matthieu, des images faites pour choquer  :  10 jeunes filles un peu insouciantes qui sont refusées dans la salle des noces (dimanche 8 novembre), un pauvre serviteur un peu effrayé par la tâche qui se retrouve en enfer (dimanche 15 novembre), et ici on a l’impression qu’il y a une bonne moitié de l’humanité qui est envoyée rôtir en enfer ! 

Ces trois paraboles insistent donc sur la responsabilité de chacun devant sa vocation d’humain.

La scène du Jugement Dernier invite au choix entre deux comportements :  le soin généreux du plus petit ou le repliement sur soi égoïste. Il s’agit d’un jugement sur des attitudes et non pas sur des personnes.

D’ailleurs, rarissimes sont les personnes qui n’ont jamais donné à manger à un pauvre ; et aussi rarissimes sont les personnes qui n’ont jamais refusé de donner à manger à un pauvre.

Par contre, nous constatons que le projet de Dieu que Jésus, Roi de l’univers, réalise, c’est de nous faire rois avec lui :  « recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde »! 

Pour vous éviter de faire une lecture trop culpabilisante de cet Evangile, je vous propose de vous mettre dans la situation de Jésus qui a été affamé, assoiffé, nu, étranger, malade ou prisonnier. Chacun de nous peut se remémorer un épisode de sa vie où il a été dans le besoin d’aide :  qui s’est rendu présent pour soulager la peine de ce passage difficile de notre vie  ? C’est cette personne que Jésus appelle à partager sa gloire, en raison de son geste de soutien dont vous avez bénéficié .

La chapelle reste ouverte du mardi au dimanche de 8h30 à 19h30

Nous ne pouvons toujours pas. nous réunir physiquement dans la chapelle pour célébrer. Mais vous savez que la Messe y est célébrée chaque jour à 8h sans assemblée. Vous pouvez ainsi vous unir de coeur et de prière à cette célébration.

Pendant la suite du confinement, je me propose d’exposer le saint <sacrement chaque mercredi de 18h30 à 19h30. 

Le partage biblique de jeudi soir à 19h30

Voici le lien avec la rencontre en visioconférence de jeudi prochain à 19h30: 

https://us02web.zoom.us/j/87078230564?pwd=cG9GSVVXWmxuc2RrSldtVFRNUlpMZz09

ID de réunion : 870 7823 0564

Code secret : 111598

La Messe de dimanche prochain 22 novembre à 10h45

et celui pour la Messe de dimanche prochain 22 novembre: 

https://us02web.zoom.us/j/88110530144?pwd=RDdIbW5JMnhUTy96SEhVTmtJUmRjdz09

ID de réunion : 881 1053 0144

Code secret : 663088

Il ne faut rien relâcher de la lutte contre le virus, même si on commence à avoir des indices favorables !  

Les chrétiens s-doivent se montrer exemplaires pour apporter leur contribution à ce combat, même si cela coûte de ne pouvoir se réunir et de rester confinés.

Continuons aussi de veiller sur nos voisins et nos proches, surtout le plus seuls.

Bon confinement avec le Seigneur !  

Fraternellement.

La chapelle Notre Dame de la Confiance se familiarise avec la Parole de Dieu – 4

Bonjour à tous.

Aujourd’hui 12 novembre, l’Eglise fête St Josaphat, évêque et martyr en Ukraine au XVI/XVII° siècle. Bien que membre de la nouvelle Eglise ukrainienne rattachée à Rome, il a beaucoup lutté pour l’unité des Eglises Catholique et Orthodoxe.

Un coup de main à donner, merci !  

J’ai fait appel à vous dans mon précédent mail pour vous demander d’apporter à la chapelle des vivres d’épicerie sèche en vue de la distribution prévue dimanche associée à une rencontre de bénévoles du Secours Catholique. Plus d’une trentaine de familles ont pris rendez-vous  avec grand intérêt pour cette opération. celle-ci n’aura lieu qu’une fois, l’objectif étant que les familles soient orientées efficacement là où elle pourront trouver de l’aide durable. 

La chapelle est ouverte toute la journée et vous pouvez y déposer vos dons que je récupère à plusieurs reprises dans la journée.

nous avons besoin de 

huile, pâtes, conserves de légumes, chocolat, café, céréales

Mais l’objet principal de ce mail est d’aborder les textes bibliques de dimanche prochain. Donc  : 

Ouvrons notre Bible

Après avoir écouté les autres textes dans le mail N°3, écoutons à, présent la deuxième lecture 

Lecture de la 1ère Lettre de Saint Paul, Apôtre, aux Thessaloniciens (1 Th 5, 1-6)

Pour ce qui est des temps et des moments de la venue du Seigneur,
vous n’avez pas besoin, frères, que je vous en parle dans ma lettre. 

Vous savez très bien que le jour du Seigneur vient comme un voleur dans la nuit. 

Quand les gens diront : « Quelle paix ! quelle tranquillité ! »,
c’est alors que, tout à coup, la catastrophe s’abattra sur eux, 

comme les douleurs sur la femme enceinte :
ils ne pourront pas y échapper. 

Mais vous, frères, comme vous n’êtes pas dans les ténèbres,
ce jour ne vous surprendra pas comme un voleur. 

En effet, vous êtes tous des fils de la lumière, des fils du jour ;
nous n’appartenons pas à la nuit et aux ténèbres. 

Alors, ne restons pas endormis comme les autres,
mais soyons vigilants et restons sobres.

Parole du Seigneur.

Nous avons vu la semaine dernière que cette 1ère Lettre aux Thessaloniciens est l’écrit chrétien organisé le plus ancien dont nous disposions.

La semaine dernière, nous recevions les versets qui pr »décèdent tout juste ceux de 33ème dimanche.

Paul poursuit sur le thème du retour en Gloire du Seigneur, ici désigné par le Jour du Seigneur.

Nous avons l’habitude de cette expression, notamment parce que la tradition chrétienne désigne ainsi le dimanche (dies dominicus) et elle ne nous fait pas peur.

Mais Le Jour du Seigneur est d’abord la perspective d’un jour spécial et final où Dieu va achever son œuvre et établir son règne éternel. Ce sera la fin de l’écoulement du temps qui nous est une condition si familière.

Dans la 1ère Alliance (communément appelée Ancien Testament), ce Jour du Seigneur apparaît souvent et il est redoutable ! 

Ecoutez plutôt les prophètes :  

Isaïe 13,9 Voici venir, implacable, le jour du Seigneur, la fureur et l’ardente colère, pour faire de la terre un lieu désolé, pour en supprimer les pécheurs.

Joël 1,15 « Ah ! jour de malheur ! » Le jour du Seigneur est proche, il vient du Puissant comme un fléau.

Joël 3,4 e soleil sera changé en ténèbres, et la lune sera changée en sang, avant que vienne le jour du Seigneur, jour grand et redoutable.
Joël 4,14 Voici des multitudes et encore des multitudes dans la vallée du Jugement ; il est tout proche, le jour du Seigneur dans la vallée du Jugement  ! 

Amos 5,18 Malheur à ceux qui aspirent au jour du Seigneur ! Que sera-t-il pour vous, le jour du Seigneur ? Jour de ténèbre et non de lumière !

Abdias 1,15 Oui, proche est le jour du Seigneur, sur toutes les nations. On te fera comme tu as fait : tes méfaits te retomberont sur la tête.

Sophonie 1,14 Il est proche, le jour du Seigneur, le grand jour ! Il est proche, il vient en toute hâte ! Ô clameur amère du jour du Seigneur, même le guerrier crie au secours  ! 

Malachie 3,23 Voici que je vais vous envoyer Élie le prophète, avant que vienne le jour du Seigneur, jour grand et redoutable.

N’est-ce pas que Paul a probablement à l’esprit ces prophéties lorsqu’il écrit aux Thessaloniciens ? 

La révélation chrétienne en Jésus-Christ a montré que Dieu lui-même, en son Fils, prend sur Lui les conséquences effroyables du péché et qu’Il ouvre sa propre Vie, pure et éternelle, aux pécheurs rachetés que nous sommes.

Encore faut-il que nous soyons dans la foi et adhérions à Jésus-Christ. 

Sans cette foi, nous pourrions craindre que le monde des hommes tellement défiguré par le mal doive être éradiqué pour faire lace au Seigneur de Vérité.

Munis de ces quelques indications, vous pouvez faire une 1ère lecture de ce passage en cherchant à préciser ce qu’il dit afin de comprendre son propos.

Puis, faites une 2ème lecture en vous laissant toucher par tel ou tel mot, phrase, idée, révélation contenus dans ce passage.

Après une 3ème lecture, faites monter vers le Seigneur la prière que ces versets inspirent à votre cœur.

Bien évidemment, vous pouvez faire ce petit travail en 3 traps seul-e, e couple, en famille, bref à plusieurs dans un climat d’écoute et de prière.

Ce soir, avec ceux qui se joindront à la rencontre Zoom, nous ferons ces trois écoutes de cette deuxième lecture de dimanche prochain.

Le partage biblique de ce soir à 19h30

Pour finir, le lien avec la rencontre en visioconférence de jeudi prochain à 19h30: 

https://us02web.zoom.us/j/87078230564?pwd=cG9GSVVXWmxuc2RrSldtVFRNUlpMZz09

ID de réunion : 870 7823 0564

Code secret : 111598

La Messe de dimanche prochain 15 novembre à 10h45

et celui pour la Messe de dimanche prochain 15 novembre: 

https://us02web.zoom.us/j/88110530144?pwd=RDdIbW5JMnhUTy96SEhVTmtJUmRjdz09

ID de réunion : 881 1053 0144

Code secret : 663088

Des outils pour connaître la Bible

Tout d’abord, la lecture et les commentaires de Marie-Noëlle Thabut pour le dimanche qui vient (renouvelé chaque semaine à la même adresse) :  

https://eglise.catholique.fr/approfondir-sa-foi/la-celebration-de-la-foi/le-dimanche-jour-du-seigneur/commentaires-de-marie-noelle-thabut/

Théobule pour les enfants (et les grands enfants), recommandé par Anne-Marie Vuillerme : 

https://www.theobule.org/video/les-vierges-folles-et-les-vierges-sages/476

Deux autres sites très nourrissants recommandés par Luc Poyer :  

1/ un zoom sur les cours du père Fabre sur les Ecritures

https://www.collegedesbernardins.fr/content/101-une-initiation-lecriture-sainte-la-lumiere-de-la-parole-1ere-annee-lundi-matin

2/ et le top : ses podcasts de 15 mn établis lors du « premier » confinement/ ma recommandation au Conseil Pastoral : essayer lors du second de ne pas passer à coté ( ce qui m’est arrivé lors du premier, …): c’est un bijou de pédagogie et d’ouverture sur les Ecritures , très accessible

https://www.collegedesbernardins.fr/une-lecture-historique-et-theologique-du-livre-des-actes-des-apotres

J’ajoute à ce mail N°4 les images que j’ai oublié de joindre au N°3 concernants parabole des talents. Avec mes excuses pour cet oubli.

Je vous souhaite une belle découverte de la Parole de Dieu dans la Bible.

Heureux de vous retrouver ce soir par Zoom en attendant de nous retrouver en chair et en os après cette période éprouvante du confinement.

Fraternellement.

La Chapelle Nd de la Confiance se familiarise avec la Bible 3

Bonjour à tous.

Petit à petit, chacun prend ses marques dans ce confinement qui ne ressemble pas à celui du printemps dernier.

Pour ce qui est de la communauté chrétienne de la chapelle, les réunions de catcjbisme et d’aumônerie se passent par Zoom. On apprend à se connecter à défaut d’être dans ce fameux « présentiel »  ! 

De même, nous avons été quelques uns jeudi soitr à partager sur les textes de la Messe de dimanche dernier. Et puis nous nous sommes retrouvés assez n ombreux à la Messe par Zoom dimanche dernier.

Vous trouverez vers la fin de ce mail les lois pour le partage de jeudi prochain et pour la Messe de dimanche prochain.

Vous trouverez également des appels à contribuer à une distribution de n nourriture qui aux lieu à l’Espace Rencontre dimanche prochain pour des familles du quartier percutées par les nouvelles duretés économiques et sociales.

Ouvrons la Bible

Mais tout d’abord, ouvrons notre Bible pour y retrouver les textes de dimanche prochain.

Aujourd’hui, comme mercredi dernier, nus écouterons la 1ère lecture, le Psaume qui lui, répond et l’Evangile qui couronne ce dimanche.

1ère Lecture : 

Lecture du Livre des Proverbes (Pr 31, 10-13.19-20.30-31)

Une femme parfaite, qui la trouvera ? 

Elle est précieuse plus que les perles ! 

Son mari peut lui faire confiance : il ne manquera pas de ressources. 

Elle fait son bonheur, et non pas sa ruine, tous les jours de sa vie. 

Elle sait choisir la laine et le lin, et ses mains travaillent volontiers. 

Elle tend la main vers la quenouille, ses doigts dirigent le fuseau. 

Ses doigts s’ouvrent en faveur du pauvre, elle tend la main au malheureux. 

Le charme est trompeur et la beauté s’évanouit ;
seule, la femme qui craint le Seigneur mérite la louange. 

Célébrez-la pour les fruits de son travail :
et qu’aux portes de la ville, ses œuvres disent sa louange  ! 

Parole du Seigneur.

Typique de la littérature biblique de Sagesse, le Livre des Proverbe est composé de divers sports successifs. Aujourd’hui, il commence par une grande éloge de la Sagesse et s’achève par une méditation admirative de la Femme parfaite, modèle de sagesse.

Vous irez voir dans les chapitres intérieurs du livre une collection. de collections de sentences de sagesse. Un peu comme les jolies phrases qui ornent les assiette décoratives qu’on achètes dans les magasins de souvenirs des stations balnéaires, du style :  « qui vient en ami arrive toujours trop tard et repart toujours trop tôt » ! 

N’hésitez pas à lire le poème dans son entier dans votre Bible car, dans las sélection de ce dimanche, plusieurs versets ont été omis. Vous verrez que chaque phrase du poème commence par une lettre de l’alphabet hébreu. C’est un mode de composition assez savant qui montre le soin que l’auteur a pris pour rédiger son admiration de la femme parfaite de A à Z. 

Cela ressemble à une description de la femme au foyer et cela peut nous mettre mal à l’aise. Mais voyez en détail tout ce que fait cette femme :  la place qu’elle tient dans la maison, certes, mais aussi son activité dans la ville :  commerce, œuvre de charité, réputation parmi les notables, etc. On est loin de la femme au foyer bourgeois du XIX° siècle.

Pour votre nourriture, voyagez un peu dans votre Bible en allant relire la création du couple humain en Genèse 1 et 2 (Gn 1, 27 et Gn 2, 23-24). Rt pour votre curiosité, allez sourire aux descriptions effrayées ou admiratives d’un homme sur les femmes dans le Livre de Ben Sirac (ou ecclésiastique) 25, 13 – v26, 18.

Le Psaume qui fait écho à cette première lecture :  

Psaume (Ps 127 (128), 1-2, 3, 4-5)

Heureux qui craint le Seigneur
et marche selon ses voies ! 

Tu te nourriras du travail de tes mains :
Heureux es-tu ! À toi, le bonheur ! 

Ta femme sera dans ta maison
comme une vigne généreuse, 

et tes fils, autour de la table,
comme des plants d’olivier. 

Voilà comment sera béni l’homme qui craint le Seigneur. 

De Sion, que le Seigneur te bénisse ! 

Tu verras le bonheur de Jérusalem
tous les jours de ta vie.

Pour une fois, nus bénéficions d’un Psaume e n entier dans la liturgie. C’est que ce psaume est particulièrement bref.

Il est rempli de bonheur.

En fait, ce que vous perdons de vue bien souvent, c’est que le, projet de Dieu le Père est le bonheur de ses enfants ;  Il n’a de cesse de créer et d’intervenir afin que nous parvenions au vrai bonheur, alors que notre situation de pécheurs nous confronte bien souvent au malheur et nous conduit implacablement à faire notre propre malheur et celui des autres.

La tradition hébraïque désigne les livres bibliques par leurs premiers mots (cette habitude a été conservée dans l’Eglise catholique pour ses documents officiels :  Laudato Si, Gaudium et Spes, Fratelli Tutti, etc.). Or, le livre des Psaume comme par « Heureux est l’homme … » (Psaume 1,1)

C’est donc une insistance de la Parole de Dieu de nous rappeler que Dieu nous veut heureux.

Vous pouvez relire le commencement de l’enseignement de Jésus en Mt 5 :  les Béatitudes.

Et nous redisons à chaque Messe :  « Heureux les invités au repas du Seigneur! »

L’Evangile de ce 33ème dimanche du Temps Ordinaire, année A : 

Évangile de Jésus-Christ selon St Matthieu (Mt 25, 14-15.19-21)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples cette parabole : 

« C’est comme un homme qui partait en voyage :
il appela ses serviteurs et leur confia ses biens. 

À l’un il remit une somme de cinq talents, à un autre deux talents, au troisième un seul talent,
à chacun selon ses capacités. 

Puis il partit. 

Aussitôt, celui qui avait reçu les cinq talents s’en alla pour les faire valoir et en gagna cinq autres. 

De même, celui qui avait reçu deux talents en gagna deux autres. 

Mais celui qui n’en avait reçu qu’un alla creuser la terre et cacha l’argent de son maître. 

Longtemps après, le maître de ces serviteurs revint et il leur demanda des comptes. 

Celui qui avait reçu cinq talents s’approcha, présenta cinq autres talents et dit :
‘Seigneur, tu m’as confié cinq talents ; voilà, j’en ai gagné cinq autres.’ 

Son maître lui déclara : ‘Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ;
entre dans la joie de ton seigneur.’ 

Celui qui avait reçu deux talents s’approcha aussi et dit :
‘Seigneur, tu m’as confié deux talents ; voilà, j’en ai gagné deux autres.’ 

Son maître lui déclara : ‘Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ;
entre dans la joie de ton seigneur.’ 

Celui qui avait reçu un seul talent s’approcha aussi et dit :
‘Seigneur, je savais que tu es un homme dur :
tu moissonnes là où tu n’as pas semé, tu ramasses là où tu n’as pas répandu le grain. J’ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre.
Le voici. Tu as ce qui t’appartient.’ 

Son maître lui répliqua : ‘Serviteur mauvais et paresseux,
tu savais que je moissonne là où je n’ai pas semé, que je ramasse le grain là où je ne l’ai pas répandu.
Alors, il fallait placer mon argent à la banque ; et, à mon retour, je l’aurais retrouvé avec les intérêts.
Enlevez-lui donc son talent et donnez-le à celui qui en a dix. 

À celui qui a, on donnera encore, et il sera dans l’abondance ;
mais celui qui n’a rien se verra enlever même ce qu’il a. 

Quant à ce serviteur bon à rien, jetez-le dans les ténèbres extérieures ;
là, il y aura des pleurs et des grincements de dents !’ » 

Acclamons la Parole de Dieu.

Comme pour la plupart des textes bibliques, chacun peut se l’approprier ,avec la méthode des 3 lectures que je vous ai indiquées la semaine dernière  : 

  • lecture une 1ère fois :  de quoi s’agit-il  ? Comprendre le récit,
  • lecture une 2ème fois :  comment cela me parle-t-il ? Ce que cela touche en moi.
  • lecture une 3ème fois :  quelle prière ou adresse à Dieu cela éveille en moi ? Ma relation à Dieu s’approfondit.

Quelques indications de lecture pour entrer dans ce texte :  

Après la parabole des dix jeunes filles de dimanche dernier, c’est donc la deuxième des trois paraboles du chapitre 25 de St Matthieu.

Comme pour la précédente parabole, à la fin de la lecture, on a envie de se dire :  ‘Quand même, il est un peu dur avec ce troisième serviteur pour lui enlever même ce qu’il a et le jeter dans les ténèbres, simplement parce qu’il  a eu peur !  ‘

Cette réaction immédiate est certainement voulue par Jésus. Il nous intrigue et nous appelle ainsi à entrer plus avant dans son récit.

Alors, observons.

On peut compter le nombre de fois où le verbe ‘confier’ apparaît. Le sujet de la parabole est la confiance.

Les serviteurs qui font fructifier les talents ont pris des risques, mais aucun n’a perdu. L’échec n’est pas possible quand on met en œuvre les dons de Dieu.

D’où est-ce que le troisième serviteur tire son jugement sur le maître  ? Rien dans la parabole ne permet de faire un tel procès. C’est sur ses propres paroles qu’il sera jugé par le maître.

Dans le mail de jeudi prochain, nous aborderons la deuxième lecture de ce dimanche 15 novembre.

On a besoin de votre aide !  

Ce dimanche sera aussi la 3ème édition de la Journée Mondiale des Pauvres voulue par le Pape François :  

Ce sera la meilleure préparation pour vivre la solennité de Notre Seigneur Jésus Christ, Roi de l’Univers, qui s’est identifié aux petits et aux pauvres et qui nous jugera sur les œuvres de miséricorde (cf. Mt 25,31-46). Ce sera une journée qui aidera les communautés et chaque baptisé à réfléchir sur la manière dont la pauvreté est au cœur de l’Évangile et sur le fait que, tant que Lazare git à la porte de notre maison (cf. Lc 16,19-21), il ne pourra y avoir de justice ni de paix sociale. » 

Pape François

Dans le quartier de la chapelle, nous repérons qu’un certain n ombre de familles sont très implantées par la crise économique due à la pandémie.

Nous organisons donc une après-midi pour offrir un colis alimentaire à des familles qui en ont besoin et pour leur prose de rencontrer un bénévole du Secours Catholique our fair elle lpojnt sur leurs droits et les orienter.

Chacun de vous peut contribuer à ce partage de nourriture en apportant à la chapelle un peu de ce qui sera redistribué : 
huile, pâtes, conserves de légumes, chocolat, café, céréales.

Merci de déposer vos dons dans la chapelle qui est ouverte de 8h30 à 19h30 tous les jours.

Voici à nouveau des sites où vous pouvez aborder les textes de la Parole de Dieu  : 

Des outils pour connaître la Bible

Tout d’abord, la lecture et les commentaires de Marie-Noëlle Thabut pour le dimanche qui vient (renouvelé chaque semaine à la même adresse) :  

https://eglise.catholique.fr/approfondir-sa-foi/la-celebration-de-la-foi/le-dimanche-jour-du-seigneur/commentaires-de-marie-noelle-thabut/

Théobule pour les enfants (et les grands enfants), recommandé par Anne-Marie Vuillerme : 

https://www.theobule.org/video/les-vierges-folles-et-les-vierges-sages/476

Deux autres sites très nourrissants recommandés par Luc Poyer :  

1/ un zoom sur les cours du père Fabre sur les Ecritures

https://www.collegedesbernardins.fr/content/101-une-initiation-lecriture-sainte-la-lumiere-de-la-parole-1ere-annee-lundi-matin

2/ et le top : ses podcasts de 15 mn établis lors du « premier » confinement/ ma recommandation au Conseil Pastoral : essayer lors du second de ne pas passer à coté ( ce qui m’est arrivé lors du premier, …): c’est un bijou de pédagogie et d’ouverture sur les Ecritures , très accessible

https://www.collegedesbernardins.fr/une-lecture-historique-et-theologique-du-livre-des-actes-des-apotres

Le partage biblique de jeudi prochain

Pour finir, le lien avec la rencontre en visioconférence de jeudi prochain à 19h30: 

https://us02web.zoom.us/j/87078230564?pwd=cG9GSVVXWmxuc2RrSldtVFRNUlpMZz09

ID de réunion : 870 7823 0564

Code secret : 111598

La Messe de dimanche prochain 15 novembre

et celui pour la Messe de dimanche prochain 15 novembre: 

https://us02web.zoom.us/j/88110530144?pwd=RDdIbW5JMnhUTy96SEhVTmtJUmRjdz09

ID de réunion : 881 1053 0144

Code secret : 663088

Je vous souhaite une belle découverte de la Parole de Dieu dans la Bible.

Heureux de vous retrouver prochainement par Zoom en attendant de nous retrouver en chair et en os après cette période éprouvante du confinement.

Fraternellement.

Travail personnel, Andrey Mironov

La Chapelle Nd de la Confiance se familiarise avec la Bible 2

Bonjour à tous.

Voici le deuxième message à propos des textes bibliques de dimanche prochain, le 8 novembre qui sera le 32ème dimanche du Temps Ordinaire, année A.

L’année liturgique commence avec le 1er dimanche de l’Avent et s’achève avec la fête du Christ Roi de l’Univers. Cette année le Christ Roi sera célébré le 22 novembre ey courra l’année A au cours de laquelle nous avons écouté l’Evangile selon St Matthieu. Le 29 novembre, 1er dimanche de l’Avent, nous commenceront l’année B et nous écouterons principalement l’Evangile de Marc tout au long de l’année. La 3ème année nous, dans un an, nous donnera à goûter l’Evangile selon Dt Luc.

Dans l’immédiat, voici la deuxième lecture de ce dimanche 8 novembre:

Lecture de la 1ère Lettre de St Paul aux Thessaloniciens (1 Th 4, 13-18)

Frères, 

nous ne voulons pas vous laisser dans l’ignorance
au sujet de ceux qui se sont endormis dans la mort ; 

il ne faut pas que vous soyez abattus comme les autres,
qui n’ont pas d’espérance. 

Jésus, nous le croyons, est mort et ressuscité ;
de même, nous le croyons aussi, ceux qui se sont endormis,
Dieu, par Jésus, les emmènera avec lui.

Car, sur la parole du Seigneur, nous vous déclarons ceci :

nous les vivants, nous qui sommes encore là pour la venue du Seigneur,
nous ne devancerons pas ceux qui se sont endormis.

Au signal donné par la voix de l’archange, et par la trompette divine,
le Seigneur lui-même descendra du ciel,

et ceux qui sont morts dans le Christ ressusciteront d’abord.

Ensuite, nous les vivants, nous qui sommes encore là,
nous serons emportés sur les nuées du ciel, en même temps qu’eux,
à la rencontre du Seigneur.

Ainsi, nous serons pour toujours avec le Seigneur.

Réconfortez-vous donc les uns les autres avec ce que je viens de dire.

Parole du Seigneur.

La 1ère lettre de Paul aux croyants de Thessalonique est sans foute l’écrit chrétien le plus ancien dont nous disposons. Elle a probablement été écrite depuis Corinthe où Paul fondait une des plus grandes communautés chrétiennes après avoir fondé celle de Thessalonique.

Elle date à peu près de l’année 65 de notre ère, soit quand même plus de trente ans après la Résurrection du Seigneur et la Pentecôte :  30 ans pendant lesquelles quelques manuscrits disparates ont sans doute circulé mais pas de texte organisé et complet. L’annonce de l’Evangile et l’enseignement se faisaient principalement par transmission orale.

Dans cette lettre où Paul se réjouit de la foi de ces nouveaux chrétiens éprouvés, il parle principalement de l’espérance de la foi dans le retour en gloire du Seigneur Jésus.

Nous-mêmes croyons fermement à ce retour du Christ qui achèvera le temps, à tel poins que. nous le proclamons à chaque Messe :  « Il est grand le mystère de la foi: Nous rappelons ta mort, Seigneur Jésus, nous célébrons ta Résurrection, nous attendons ta venue dans la gloire! »

Paul, dans ces premières années de sa prédication pense que ce retour du Seigneur est très proche et que ceux qui ne sont pas encore morts sur cette terre verront ce retour de leurs yeux.

Certains s’étonnent alors que des croyants soient déjà morts de leur belle mort et enterrés alors que Jésus n’est pas encore de retour.

Paul répond à ces interrogations en redisant sa foi :  très bientôt, un événement éblouissant et triomphant manifestera la Présence nouvelle et définitive du Seigneur Jésus qui mettra ainsi un terme à l’histoire terrestre.

Force nous est de constater que 2000 ans après, nous n’avons spas encore vu cet événement attendu !  

Mais nous l’attendons encore :  ce sera peut-être la semaine prochaine, ou demain matin, ou … un peu plus tard encore !  

Rappelons-nous que, dans l’Evangile (Mt 24, 36)et les Actes des Apôtres ‘Ac 1, 7), Jésus nous a bien dit que personne, pas même lui ne connaît le jour de la fin des temps, mais seul Dieu son Père.

ouvrir ce texte : 

  1. Je vous suggère de commencer par une lecture attentive pour comprendre le raisonnement que Paul propose à ses lecteurs :  que doit-il se passer, dans quel ordre, de quelle manière et quel en sera le résultat.
  2. Puis-je vous propose de prendre conscience de que vous attendez vous-même :  attente pour votre vie présente, attente de la, pleine communion avec le Père ;  attente de retrouver ceux qui vous ont été chers, etc. Vous pouvez alors faire dialoguer votre propre espérance avec celle de Paul.
  3. Enfin, je vous propose de rédiger une courte prière que vous adressez au Père ou au Seigneur Jésus ou à l’Esprit Saint pour être guidé-e vers cette espérance qui ne fera pas défaut.

Je vous indique des sites où vous pouvez aborder les textes de la Parole de Dieu  : 

Tout d’abord, la lecture et les commentaires de Marie-Noëlle Thabut pour le dimanche qui vient (renouvelé chaque semaine à la même adresse) :  

https://eglise.catholique.fr/approfondir-sa-foi/la-celebration-de-la-foi/le-dimanche-jour-du-seigneur/commentaires-de-marie-noelle-thabut/

Théobule pour les enfants (et les grands enfants), recommandé par Anne-Marie Vuillerme : 

https://www.theobule.org/video/les-vierges-folles-et-les-vierges-sages/476

Deux autres sites très nourrissants recommandés par Luc Poyer :  

1/ un zoom sur les cours du père Fabre sur les Ecritures

https://www.collegedesbernardins.fr/content/101-une-initiation-lecriture-sainte-la-lumiere-de-la-parole-1ere-annee-lundi-matin

2/ et le top : ses podcasts de 15 mn établis lors du « premier » confinement/ ma recommandation au Conseil Pastoral : essayer lors du second de ne pas passer à coté ( ce qui m’est arrivé lors du premier, …): c’est un bijou de pédagogie et d’ouverture sur les Ecritures , très accessible

https://www.collegedesbernardins.fr/une-lecture-historique-et-theologique-du-livre-des-actes-des-apotres

Mon ami Samir Nassif me recommande un cours magnifique par internet qui aura lieu samedi prochain intitulé :  « Une journée pour découvrir l’Ancien Testament par Zoom. Elle est proposée par le CIF (Centre pour l’Intelligence de la Foi) et donnée par Roselyne Dupont-Roc. Vous trouverez les indications dans le mail que je vous faire suivre.

Pour finir, le lien avec la rencontre en visioconférence de ce soir à 19h30: 

https://us02web.zoom.us/j/87078230564?pwd=cG9GSVVXWmxuc2RrSldtVFRNUlpMZz09

ID de réunion : 870 7823 0564

Code secret : 111598

et celui pour la Messe de dimanche prochain 8 novembre: 

https://us02web.zoom.us/j/88110530144?pwd=RDdIbW5JMnhUTy96SEhVTmtJUmRjdz09

ID de réunion : 881 1053 0144

Code secret : 663088

NB :  si certains d’entre vous proches de la chapelle désirent communier au Corps du Christ après!s la Messe, vous pouvez vous signaler en retour de ce mail en indiquant bien vos noms, adresse, code d’accès, téléphone et nombre de communiants à la maison. Un diacre ou moi-même ira alors vous porter le Seigneur après la Messe de ce dimanche.

Bonne découverte de la Bible, de la Parole de Dieu  :  car Dieu vous parle au cour !

A ce soir à 19h30 pour la visioconférence et à dimanche pour la Messe !

Fraternellement

(si vous ne souhaitez plus recevoir ces messages, merci de me le dire simplement par retour de mail.)

La Chapelle Nd de la Confiance se familiarise avec la Bible 1

Bonjour à tous.

Profitons de ce temps de confinement qui nous est imposé par la lutte contre le virus pour ouvrir notre Bible et nous familiariser avec les textes de la Parole de Dieu que nous célébrerons le dimanche.

Un premier message vous sera adressé les mardis matin (sauf celui-ci qui est en retard – pardon) et un deuxième les jeudis matin.

Dans le premier, nous découvrirons la 1ère Lecture, le Psaume et l’Evangile.

En effet, le missel a prévu de choisir la 1ère lecture comme une annonce biblique de l’Evangile de ce dimanche ;  et le Psaume est choisi comme une réponse de l’assemblée de la Messe à la 1ère lecture.

Dans le 2ème message, celui du jeudi matin, nous découvrirons la 2ème lecture.

Vous recevez aussi au bas de ce message un lien internet pour vous connecter à une réunion en visioconférence les jeudis entre 19h30 et 20h30. Nous nous retrouverons ainsi à distance pour partager nos découvertes de ces textes, dans l’apprentissage de la lecture biblique et dans la prière. Il vous suffit de cliquer sur le lien à l’heure du rendez-vous et de vous laisser guider par le logiciel Zoom.

Nous commençons donc cette série au 32ème dimanche du Temps, Ordinaire de l’année A.

Voici la 1ère Lecture :  

Lecture du Livre de la Sagesse (Sg 6, 12-16)

La Sagesse est resplendissante, elle ne se flétrit pas. 

Elle se laisse aisément contempler par ceux qui l’aiment, 

elle se laisse trouver par ceux qui la cherchent. 

Elle devance leurs désirs en se faisant connaître la première. 

Celui qui la cherche dès l’aurore ne se fatiguera pas : il la trouvera assise à sa porte. 

Penser à elle est la perfection du discernement,
et celui qui veille à cause d’elle sera bientôt délivré du souci. 

Elle va et vient à la recherche de ceux qui sont dignes d’elle ;
au détour des sentiers, elle leur apparaît avec un visage souriant ; 

dans chacune de leurs pensées, elle vient à leur rencontre.

Parole du Seigneur.

Le Livre de la Sagesse fait partie de l’Ancien Testament. C’est un écrit presque contemporain de Jésus. Il est écrit en grec alors que la plupart des textes de l’ancrent Testament sont en hébreu. C’est pour cette raison que la plupart des Eglises protestantes et une partie des Eglises orthodoxes ne l’ont pas conservé dans leur Bible. Il est attribué à Salomon, modèle de roi sage, mais celiui-ci n’en est certainement pas l’auteur.

Dans un style enthousiaste, il promeut la connaissance spirituelle qui vient de la foi au Dieu unique d’Israël pour débattre et comparer avec les sagesses païennes, grecques notamment.

Le texte s’adresse à tous, bien sûr, mais plus souvent aux puissants de ce monde, rois et savants pour les inviter à l’humilité :  c’est auprès de la sagesse de Dieu qu’il doivent puiser leurs réflexions et décisions.

L’auteur ne connaît pas encore l’Incarnation du Fils de Dieu en Jésus. Mais les chrétiens devineront aisément que ce Verbe de Dieu est bien li-même la Sagesse dont il est question dans ce livre.

Lisez ce beau poème comme une contemplation émerveillée. C’est un passage qui se savoure.

Puis, relisez-le et relevez une phrase qui vous parle plus particulièrement et gardez-la quelques instants à l’esprit.

Relisez-le une troisième fois, puis formulez une prière au Seigneur en réponse à ce beau texte.

Vous pouvez faire cette triple lecture seul-e ou en famille, bien sûr.

Voici à présent le Psaume de ce dimanche.

Le Psaume est une prière de la Bible choisie ce dimanche pour faire écho à, la 1ère lecture : 

Psaume (Ps 62 (63), 2, 3-4, 5-6, 7-8)

Dieu, tu es mon Dieu, je te cherche dès l’aube : 

mon âme a soif de toi ; 

après toi languit ma chair, 

terre aride, altérée, sans eau. 

Je t’ai contemplé au sanctuaire, 

j’ai vu ta force et ta gloire. 

Ton amour vaut mieux que la vie : 

tu seras la louange de mes lèvres ! 

Toute ma vie je vais te bénir, 

lever les mains en invoquant ton nom. 

Comme par un festin je serai rassasié ; 

la joie sur les lèvres, je dirai ta louange. 

Dans la nuit, je me souviens de toi 

et je reste des heures à te parler. 

Oui, tu es venu à mon secours : 

je crie de joie à l’ombre de tes ailes.

Les Psaumes dans la Bible sont un peu comparables à nos ivres de chants our la Messe que nous avions naguère. Il y en a 150 réunis en un seul recueil. Mais d’autres chants de prière ou d’assemblée sont répartis dans l’ensemble de la Bible.

Il y a des Psaumes de toutes sortes  :  louanges, plaintes, confiance, révolte, sagesse, colère, etc.

Les Psaumes sont souvent notés avec deux chiffres :  en effet, dans l’histoire de l’Eglise, il y a eu deux manières de numéroter les Psaumes, ce qui engendre cette petite particularité.

Le Psaume 62 (63) est attribué à David quand il était au désert ;  Cette attribution n’est pas forcément historiquement vraie, mais peu importe.

La liturgie de ce dimanche n’a pas retenu es versets 9 à 12. Mais cette sélection laisse à ce magnifique Psaume toute sa saveur.

Au 2ème paragraphe, il fait allusion au « sanctuaire » :  il s’agit du Temple de Jérusalem où, selon la foi des fils d’Israël Dieu réside en personne au milieu de son peuple.

Comme pour la 1ère lecture, faites une première lecture du Psaume en ressentant son rythme, son intonation, son intention.

Puis relisez-le en repérant une phrase qui vus parle plus que les autres.

Enfin, faites-en votre prière lors d’une troisième lecture, chantée si vous le désirez  ! 

Voici encore l’Evangile de ce dimanche 8 novembre :  

Évangile selon Saint Matthieu (Mt 25, 1-13)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples cette parabole : 

« Le royaume des Cieux sera comparable à dix jeunes filles invitées à des noces, qui prirent leur lampe pour sortir à la rencontre de l’époux. 

Cinq d’entre elles étaient insouciantes, et cinq étaient prévoyantes : l
es insouciantes avaient pris leur lampe sans emporter d’huile,
tandis que les prévoyantes avaient pris, avec leurs lampes, des flacons d’huile. 

Comme l’époux tardait, elles s’assoupirent toutes et s’endormirent. 

Au milieu de la nuit, il y eut un cri : ‘
Voici l’époux ! Sortez à sa rencontre.’ 

Alors toutes ces jeunes filles se réveillèrent et se mirent à préparer leur lampe. 

Les insouciantes demandèrent aux prévoyantes :
‘Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent.’ 

Les prévoyantes leur répondirent :
‘Jamais cela ne suffira pour nous et pour vous,
allez plutôt chez les marchands vous en acheter.’ 

Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva. 

Celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces,
et la porte fut fermée. 

Plus tard, les autres jeunes filles arrivèrent à leur tour et dirent :
‘Seigneur, Seigneur, ouvre-nous !’ 

Il leur répondit : ‘Amen, je vous le dis : je ne vous connais pas.’ 

Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure. » 

Acclamons la Parole de Dieu.

Nous sommes bientôt à la fin de l’année chrétienne qui s’ »achèvera le 22 novembre prochain avec la fête du Christ Roi de l’Univers.

C’est pourquoi nous sommes à la fin de l’Evangile de Matthieu qui nous a guidé toute l’année (année A).

Le chapitre 25 est comme le testament que Jésus laisse à ses disciples, la conclusion de son enseignement. Il comporte 3 paraboles que nous recevront ces trois prochaines dimanches :  la parabole des 10 vierges, la parabole des 10 talents et la parabole du jugement dernier.

Elles répondent un peu à la question :  qu’est-ce que le Seigneur attend de ses disciples dans l’espérance de son retour en gloire  ?

« Veillez activement et servez les plus fragiles !  » pourrait être le titre de ce chapitre.

Nous ferons jeudi soir, dans la rencontre en visioconférence, l’exercice des 3 lectures successives comme je vous les ai proposées pour la 1ère lecture et le Psaume.

Mais vous pouvez déjà vous y exercer : 

lecture 1  :  de quoi s’agit-il ?

lecture 2 :  comment ça me touche  ?

lecture 3 :  quelle prière cela m’inspire  ?

Voici donc enfin la fin de ce long mail (les suivants seront plus brefs)

Je vous indique des sites où vous pouvez aborder les textes de la Parole de Dieu  : 

Tout d’abord, la lecture et les commentaires de Marie-Noëlle Thabut pour le dimanche qui vient (renouvelé chaque semaine à la même adresse) :  

https://eglise.catholique.fr/approfondir-sa-foi/la-celebration-de-la-foi/le-dimanche-jour-du-seigneur/commentaires-de-marie-noelle-thabut/

Théobule pour les enfants (et les grands enfants), recommandé par Anne-Marie Vuillerme : 

https://www.theobule.org/video/les-vierges-folles-et-les-vierges-sages/476

Deux autres sites très nourrissants recommandés par Luc Poyer :  

1/ un zoom sur les cours du père Fabre sur les Ecritures

https://www.collegedesbernardins.fr/content/101-une-initiation-lecriture-sainte-la-lumiere-de-la-parole-1ere-annee-lundi-matin

2/ et le top : ses podcasts de 15 mn établis lors du « premier » confinement/ ma recommandation au Conseil Pastoral : essayer lors du second de ne pas passer à coté ( ce qui m’est arrivé lors du premier, …): c’est un bijou de pédagogie et d’ouverture sur les Ecritures , très accessible

https://www.collegedesbernardins.fr/une-lecture-historique-et-theologique-du-livre-des-actes-des-apotres

Pour finir, le lien avec la rencontre en visioconférence de jeudi prochain : 

https://us02web.zoom.us/j/87078230564?pwd=cG9GSVVXWmxuc2RrSldtVFRNUlpMZz09

ID de réunion : 870 7823 0564

Code secret : 111598

Bonne découverte de la Bible, de la Parole de Dieu  :  car Dieu vous parle au cour !

dans la tristesse de l’attentat de Nice

Un seul Dieu

Tous frères

Prière côte à côte

de croyants de toutes confessions

et de personnes de bonne volonté

pour la Paix sans insulte ni violence

pour le pardon et pour l’unité

ce soir jeudi 29 octobre

à 19h30 à l’Espace Confiance

164 rue de Saussure, à l’arrière de l’escalier 9

à l’invitation de Frère Michel Stœckel

responsable de la Chapelle Notre Dame de la Confiance

06,71,03,37,81 & stoemich@gmail.com