des croyants vigoureux dans la foi et la fraternité pendant le confinement 15

Bonjour à tous.

J’espère que vous allez bien et vos proches aussi.

Dans mes mails quotidiens, je cite des extraits des textes bibliques de la Messe du jour.

Je vous rappelle que vous pouvez les lire en entier sur l’application aelf.org où vous trouverez aussi l’intégralité des offices de la Liturgie des Heures et la Bible de la liturgie en entier.

Prenez bien soin de vous et de vos voisins fragiles.

Bonne journée.

Aujourd’hui 2 avril 2020, jeudi de la 5ème semaine de carême

Prions (prière d’entrée dans la Messe d’aujourd’hui) : 

Sois attentif à nos supplications, Seigneur, veille sur nous et protège-nous, 

car nous mettons notre espoir en ta miséricorde. 

Purifiés désormais de nos péchés, nous pourrons mener une vie sainte 

et entrer en possession de ton héritage.

par Jésus-Christ …

Dans les lectures de la Messe d’aujourd’hui (Genèse 17, 3-6) : 

Abram tomba face contre terre et Dieu lui parla ainsi :

« Moi, voici l’alliance que je fais avec toi : tu deviendras le père d’une multitude de nations.

Tu ne seras plus appelé du nom d’Abram, ton nom sera Abraham, car je fais de toi le père d’une multitude de nations.

Je te ferai porter des fruits à l’infini, de toi je ferai des nations, et des rois sortiront de toi.

Et dans l’Evangile (Jean 8, 58) : 

Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : avant qu’Abraham fût, moi, JE SUIS. »

Lorsque Jésus ose dire « JE SUIS », il reprend à son compte le Nom très saint par lequel Dieu lui-même s’était fait connaître à Moïse (Exode 3, 14). C’est ainsi que Jésus s’affirme comme étant Dieu lui-même fait homme. C’est ce qui scandalise ses auditeurs du Temple et les faits crier au blasphème, un blasphème qui mérite la mort immédiate, d’où la lapidation à laquelle Jésus échappe en se cachant (voir l’Evangile d’aujourd’hui (Jean 8 51-59).

On peut dire que Celui qui a parlé à Abraham dans la 1ère lecture, c’est Dieu le Fils, Verbe et Parole de Dieu. Donc on peut dire que Abraham a vu le Jour de Jésus lorsque la promesse qui lui a été faite d’être père dune descendance nombreuse a commencé à se réaliser dans la naissance d’Isaac.

Psaume 104 (105)

Rendez grâce au Seigneur, 

proclamez son nom, 

annoncez parmi les peuples ses hauts faits ;

chantez et jouez pour lui, 

redites sans fin ses merveilles ;

glorifiez-vous de son nom très saint : 

joie pour les coeurs qui cherchent Dieu !

Cherchez le Seigneur et sa puissance, 

recherchez sans trêve sa face ;

souvenez-vous des merveilles qu’il a faites, 

de ses prodiges, des jugements qu’il prononça,

vous, la race d’Abraham son serviteur, 

les fils de Jacob, qu’il a choisis.

Le Seigneur, c’est lui notre Dieu : 

ses jugements font loi pour l’univers.

Il s’est toujours souvenu de son alliance, 

parole édictée pour mille générations :

promesse faite à Abraham, 

garantie par serment à Isaac,

érigée en loi avec Jacob, 

alliance éternelle pour Israël.

Il a dit : « Je vous donne le pays de Canaan, 

ce sera votre part d’héritage. »

En ces temps-là, on pouvait les compter : 

c’était une poignée d’immigrants ;

ils allaient de nation en nation, 

d’un royaume vers un autre royaume.

Mais Dieu ne souffrait pas qu’on les opprime ; 

à cause d’eux, il châtiait des rois :

« Ne touchez pas à qui m’est consacré, 

ne maltraitez pas mes prophètes ! »

Il appela sur le pays la famine, 

le privant de toute ressource.

Mais devant eux il envoya un homme, 

Joseph, qui fut vendu comme esclave.

On lui met aux pieds des entraves, 

on lui passe des fers au cou ;

il souffrait pour la parole du Seigneur, 

jusqu’au jour où s’accomplit sa prédiction.

Le roi ordonne qu’il soit relâché, 

le maître des peuples, qu’il soit libéré.

Il fait de lui le chef de sa maison, 

le maître de tous ses biens,

pour que les princes lui soient soumis, 

et qu’il apprenne la sagesse aux anciens.

Alors Israël entre en Égypte, 

Jacob émigre au pays de Cham.

Dieu rend son peuple nombreux 

et plus puissant que tous ses adversaires ;

ceux-là, il les fait se raviser, 

haïr son peuple et tromper ses serviteurs.

Mais il envoie son serviteur, Moïse, 

avec un homme de son choix, Aaron,

pour annoncer des signes prodigieux, 

des miracles au pays de Cham.

Il envoie les ténèbres, tout devient ténèbres : 

nul ne résiste à sa parole ;

il change les eaux en sang 

et fait périr les poissons.

Des grenouilles envahissent le pays 

jusque dans les chambres du roi.

Il parle, et la vermine arrive : 

des moustiques, sur toute la contrée.

Au lieu de la pluie, il donne la grêle, 

des éclairs qui incendient les champs ;

il frappe les vignes et les figuiers, i

l brise les arbres du pays.

Il parle, et les sauterelles arrivent, 

des insectes en nombre infini

qui mangent toute l’herbe du pays, 

qui mangent le fruit de leur sol.

Il frappe les fils aînés du pays, 

toute la fleur de la race ;

il fait sortir les siens chargés d’argent et d’or ; 

pas un n’a flanché dans leurs tribus !

Et l’Égypte se réjouit de leur départ, 

car ils l’avaient terrorisée.

Il étend une nuée pour les couvrir ; 

la nuit, un feu les éclaire.

A leur demande, il fait passer des cailles, 

il les rassasie du pain venu des cieux ;

il ouvre le rocher : l’eau jaillit, 

un fleuve coule au désert.

Il s’est ainsi souvenu de la parole sacrée 

et d’Abraham, son serviteur ;

il a fait sortir en grande fête son peuple, 

ses élus, avec des cris de joie !

Il leur a donné les terres des nations, 

en héritage, le travail des peuples,

pourvu qu’ils gardent ses volontés 

et qu’ils observent ses lois. Alléluia  ! 

Intention de prière pour aujourd’hui :  

  • Prions le Saint Esprit qu’il nous pousse à choisir de nouvelles manières de vivre les uns avec les autres plus fraternelles, plus respectueuses de la nature, moins consommatrices, mois individualistes, et ceci dès le confinement et pour la suite lorsque nous retrouverons une plus grande liberté d’action.

Intention d’action pour aujourd’hui :  

  • Dans un petit carnet familial, notons ce que nous découvrons concrètement de nouvelles relations entre les personnes, en famille et dans le soin que nous donnons et recevons des autres. L’objectif est de relire ce carnet après le confinement pour poursuivre les bonne découvertes d’aujourd’hui.

des croyants vigoureux dans la foi et la fraternité en temps de confinement 14

Bonjour à tous et particulièrement à celles et ceux qui reçoivent ce message quotidien pur la première fois.

Voici à nouveau le lien par lequel vous pourrez rejoindre la visioconférence qui remplace la réunion de carême du mercredi sur « Mieux vivre la Messe ». Ce soir :  notre vie eucharistique.

Pour participer, il suffit de copier le lien suivant, de le chercher dans votre, moteur de recherche et de vous laisser guider par Zoom  : 

https://us04web.zoom.us/j/311238317

ID de réunion : 311 238 317

Bonne journée.

©Photo. R.M.N. / R.-G. OjŽda

Aujourd’hui 1er avril 2020, mercredi de la 5ème semaine de carême

Prions (prière du début de la Messe d’aujourd’hui)

Dieu très bon, éclaire le coeur de tes fidèles qui se purifient dans la pénitence.

Toi qui nous as donné le, goût de te servir, ne reste pas sourd à, notre prière.

Nous t’en prions par Jésus-Christ …

Dans la Parole de Dieu aujourd’hui (Daniel 3, 95) : 

Et Nabucodonosor s’écria : « Béni soit le Dieu de Sidrac, Misac et Abdénago, qui a envoyé son ange et délivré ses serviteurs ! Ils ont mis leur confiance en lui, et ils ont désobéi à l’ordre du roi ; ils ont livré leur corps plutôt que de servir et d’adorer un autre dieu que leur Dieu.

Dans l’Evangile d’aujourd’hui (Jn 8, 31-32) : 

Jésus disait à ceux des Juifs qui croyaient en lui : « Si vous demeurez fidèles à ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ;

32 alors vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres. »

Bien que lié par ses ennemis et conduit à la mort de la croix , Jésus est libre !  

Dans le même passage de l’Evangile d’aujourd’hui, il dit :  « Qui commet le péché est esclave du péché ». C’est notre situation à nous pécheurs, aveuglés et englués dans le péché, ligotés par le mal dans la non-vérité.

Jésus est libre car non-pécheur :  il est tout entier dans la communion avec Dieu le Père ;  il ne vit que de Dieu et, par conséquent, il vit de toute la vie de Dieu.C’est cela sa liberté, et elle est totale.

Il appelle ses interlocuteurs, encore pécheurs, à recevoir sa vérité à Lui Jésus et, de ce fait, à partager sa liberté à Lui. « La Vérité vous rendra libres ».

C’est ce que présageait l’attitude des trois enfants jetés dans la fournaise par le roi Nabuchodonosor qui ont expérimenté la liberté des enfants de Dieu en plein cour de la fournaise du monde qui volait les éliminer. Gloire à Dieu qui nous partage sa liberté !  

Cantique des 3 enfants (Daniel 3)

52 Béni sois-tu, Seigneur, Dieu de nos pères :

à toi, louange et gloire éternellement !

Béni soit le nom très saint de ta gloire :

à toi, louange et gloire éternellement !

53 Béni sois-tu dans ton saint temple de gloire :

à toi, louange et gloire éternellement !

54 Béni sois-tu sur le trône de ton règne :

à toi, louange et gloire éternellement !

55 Béni sois-tu, toi qui sondes les abîmes :

à toi, louange et gloire éternellement !

Toi qui sièges au-dessus des Kéroubim :

à toi, louange et gloire éternellement !

56 Béni sois-tu au firmament, dans le ciel,

à toi, louange et gloire éternellement !

57 Toutes les œuvres du Seigneur, bénissez-le :

à toi, louange et gloire éternellement !

57 Toutes les œuvres du Seigneur,

   bénissez le Seigneur :

À lui, haute gloire, louange éternelle !

58 Vous, les anges du Seigneur,

   bénissez le Seigneur :

À lui, haute gloire, louange éternelle !

59 Vous, les cieux,

   bénissez le Seigneur,

60 et vous, les eaux par-dessus le ciel,

   bénissez le Seigneur,

61 et toutes les puissances du Seigneur,

   bénissez le Seigneur !

62 Et vous, le soleil et la lune,

   bénissez le Seigneur,

63 et vous, les astres du ciel,

   bénissez le Seigneur,

64 vous toutes, pluies et rosées,

   bénissez le Seigneur !

65 Vous tous, souffles et vents,

   bénissez le Seigneur,

66 et vous, le feu et la chaleur,

   bénissez le Seigneur,

67 et vous, la fraîcheur et le froid,

   bénissez le Seigneur !

68 Et vous, le givre et la rosée,

   bénissez le Seigneur,

69 et vous, le gel et le froid,

   bénissez le Seigneur,

70 et vous, la glace et la neige,

   bénissez le Seigneur !

71 Et vous, les nuits et les jours,

   bénissez le Seigneur,

72 et vous, la lumière et les ténèbres,

   bénissez le Seigneur,

73 et vous, les éclairs, les nuées,

   bénissez le Seigneur :

À lui, haute gloire, louange éternelle !

74 Que la terre bénisse le Seigneur :

À lui, haute gloire, louange éternelle !

75 Et vous, montagnes et collines,

   bénissez le Seigneur,

76 et vous, les plantes de la terre,

   bénissez le Seigneur,

77 et vous, sources et fontaines,

   bénissez le Seigneur !

78 Et vous, océans et rivières,

   bénissez le Seigneur,

79 baleines et bêtes de la mer,

   bénissez le Seigneur,

80 vous tous, les oiseaux dans le ciel,

   bénissez le Seigneur,

81 vous tous, fauves et troupeaux

   bénissez le Seigneur :

À lui, haute gloire, louange éternelle !

82 Et vous, les enfants des hommes,

   bénissez le Seigneur :

À lui, haute gloire, louange éternelle !

83 Toi, Israël,

   bénis le Seigneur,

84 Et vous, les prêtres,

   bénissez le Seigneur,

85 vous, ses serviteurs,

   bénissez le Seigneur !

86 Les esprits et les âmes des justes,

   bénissez le Seigneur,

87 les saints et les humbles de cœur,

   bénissez le Seigneur,

88 Ananias, Azarias et Misaël,

   bénissez le Seigneur :

À lui, haute gloire, louange éternelle !

Bénissons le Père, le Fils et l’Esprit Saint :

À lui, haute gloire, louange éternelle !

Intention de prière pour aujourd’hui : 

  • Prions pour tous ceux qui vivent la privation de liberté, les détenus, les otages, les personnes dépendantes d’addictions, les personnes dépendantes dans les EHPAD

Intention d’action pour aujourd’hui : 

  • Une parisienne a transmis cette bonne idée pour continue de participer à,la vie économique de la communauté chrétienne :  faire une tire-lire pour y mettre les offrandes de quêtes  ! 
    Regardez la petite vidéo ci-jointe :  
https://mail-attachment.googleusercontent.com/attachment/u/0/?ui=2&ik=bbc4eb1066&attid=0.1&permmsgid=msg-a:r688912609699625301&th=1713110225db9642&view=att&disp=safe&realattid=17131101489d2063e211&saddbat=ANGjdJ_fQ5_2pUbm2P4t61yukYBgXTvOEfidXlPSMFWvXDQd8oVwjGQ-PG4Np79UuvPteLYmehMd_NU6CFfZi_ut_hXdWlNKkc4EO_TKFUuRtRosaURlO5h_SonVx_9pyig-W9YWM3ynaXse9gnOqTKd7UK-_DpryIO1GB9prWU33-eMG7Hr8JiAWNficTwRn2iR-tmvIBubOgCA6V1SPfwxX7Vtdve6MQBKDZ7ENg8GFvz4cg9TPk2LqUC2Nf-tmEXVZ9S80CNqvDRhcuDTj_xB-PmpxW1jzCxwodPztCOsdB6SkxF1iH7cl7pYVT2GVSckGQD8ZYLs2uIT7IyltsdaVTPxeTEycUNEI0m6tRWKU0_lCZpPlMcKo_5vBYCHuDx-v2n-6q_Nev8coUR_Dx_dopbIaYinkCgkWNC6TevpGhgPSuqtDj8MOaEIVjVnQy2C50r3NVgmZ9evOF0Nds-BeIP6rNufACkPNLR-MsH2eV2FldcBf2F5GXc-GfXcn0NhhMQXoAFXud05IAk5SI547f2bshvhbyYaNv5B5DA6yeiSluIUF_ophq7LCx6_QuFKZ4g92x92rN0CH2ezkuTUsZxaG_I9WSXKWqQuTh3ANynLokbEJodauOl1XraQuh53sYe26EgrOUf8M62kSliIvM4k2FFXlg9bKGFTVbaBhM-h84jAdum2tveHIJA

Des croyant vigoureux dans la foin et la fraternité en temps de confinement

Bonjour à tous.

Je vous espère en bonne santé et j’espère que vos proches et amis se portent bien aussi.

A vrai dire, nous avons tous, probablement, des connaissances qui sont malades. Beaucoup d’entre nous connaissent aussi des personnes qui sont décédées.

Que ce lien quotidien soit aussi un soutien dans la peine ou l’inquiétude afin que nous surmontions cette épreuve par un surcroît de foi et de fraternité.

Avant de vous partager la prière d’aujourd’hui, je vous propose de nous réunir virtuellement demain soir pour remplacer la rencontre de carême du mercredi « Pour mieux vivre la Messe ». Ce sera la dernière réunion de ce type, mais si vous n’avez pas participé aux précédentes, vous ne serez pas perdu pour autant.

Pour participer, il suffit de cliquer sur le lien suivant et de vous laisser guider par Zoom  : 

https://us04web.zoom.us/j/311238317

ID de réunion : 311 238 317

Aujourd’hui 31 mars 2020, mardi de la 5ème, semaine de carême

Prions (prière du Missel Romain pur la Messe pour ces qui ont faim (adaptée à notre situation)°:

Tu veux que nous soyons, Seigneur, le instruments de ton amour pour toute créature.

Inspire-nous une charité plus vive envers nos frères qui souffrent de la maladie.

Montre-nous comment lutter contre ce fléau, aise-nous à le vaincre avec eux, avons qu’ils aient un sort plus humain et puissent reconnaître que tu les aimes. Par Jésus-Christ.

Dans la Parole de Dieu aujourd’hui (Nombres 21, 7) : 

Le peuple vint vers Moïse et dit : « Nous avons péché, en récriminant contre le Seigneur et contre toi. Intercède auprès du Seigneur pour qu’il éloigne de nous les serpents. » Moïse intercéda pour le peuple.

Dans l’Evangile d’aujourd’hui (Jean 8, 28) : 

Jésus leur déclara : « Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous comprendrez que moi, JE SUIS, et que je ne fais rien de moi-même ; ce que je dis là, je le dis comme le Père me l’a enseigné.

Dans l’expérience du peuple hébreu dans le désert, la tentation est forte de récriminer contre Dieu et contre son sort. Un fléau mortel les atteint avec des serpents venimeux. Alors ils prient demandant d’en être délivrés.

Prenons conscience que nous, les humains, sommes en grande partie responsable du dérèglement de la nature et des fléaux générés par, ces dérèglements.

Prions, implorons Dieu d’en être délivrés et surtout de changer nos coeurs à tous.

C’est en Jésus que Dieu exauce notre prière :  Lui Jésus prend nos péchés sur lui. Il les désactive sur sa croix. Il est Dieu le Fils (JE SUIS) qui fait tout en communion totale avec Dieu le Père. Il nous donne Dieu l’Esprit Saint pour que nus fassions nous aussi la volonté du Père.

Psaume 101 (102)

Seigneur, entends ma prière : 

que mon cri parvienne jusqu’à toi !

Ne me cache pas ton visage 

le jour où je suis en détresse ! 

Le jour où j’appelle, écoute-moi ; 

viens vite, réponds-moi !

Mes jours s’en vont en fumée, 

mes os comme un brasier sont en feu ;

mon coeur se dessèche comme l’herbe fauchée, 

j’oublie de manger mon pain ;

à force de crier ma plainte, 

ma peau colle à mes os.

Je ressemble au corbeau du désert, 

je suis pareil à la hulotte des ruines :

je veille la nuit, 

comme un oiseau solitaire sur un toit.

Le jour, mes ennemis m’outragent ; 

dans leur rage contre moi, ils me maudissent.

La cendre est le pain que je mange, 

je mêle à ma boisson mes larmes.

Dans ton indignation, dans ta colère, 

tu m’as saisi et rejeté :

l’ombre gagne sur mes jours, 

et moi, je me dessèche comme l’herbe.

Mais toi, Seigneur, tu es là pour toujours ; 

d’âge en âge on fera mémoire de toi.

Toi, tu montreras ta tendresse pour Sion ; 

il est temps de la prendre en pitié : l’heure est venue.

Tes serviteurs ont pitié de ses ruines, 

ils aiment jusqu’à sa poussière.

Les nations craindront le nom du Seigneur, 

et tous les rois de la terre, sa gloire :

quand le Seigneur rebâtira Sion, 

quand il apparaîtra dans sa gloire,

il se tournera vers la prière du spolié,

il n’aura pas méprisé sa prière.

Que cela soit écrit pour l’âge à venir, 

et le peuple à nouveau créé chantera son Dieu :

« Des hauteurs, son sanctuaire, le Seigneur s’est penché ; 

du ciel, il regarde la terre

pour entendre la plainte des captifs 

et libérer ceux qui devaient mourir. »

On publiera dans Sion le nom du Seigneur 

et sa louange dans tout Jérusalem,

au rassemblement des royaumes et des peuples 

qui viendront servir le Seigneur.

Il a brisé ma force en chemin, 

réduit le nombre de mes jours.

Et j’ai dit : « Mon Dieu, 

ne me prends pas au milieu de mes jours ! » 

Tes années recouvrent tous les temps : +

autrefois tu as fondé la terre ; 

le ciel est l’ouvrage de tes mains.

Ils passent, mais toi, tu demeures : + 

ils s’usent comme un habit, l’un et l’autre ; 

tu les remplaces comme un vêtement.

Toi, tu es le même ; 

tes années ne finissent pas.

Les fils de tes serviteurs trouveront un séjour, 

et devant toi se maintiendra leur descendance.

Intention de prière pour aujourd’hui : 

  • Prions pour que, chacun à son. niveau, nous préparions la sortie du confinement et de la pandémie en choisissant de vivre différemment avant le coronavirus :  plus simplement, plus respectueux de la nature, plus fraternellement, moins avides, moins égoïstes, moins dominateurs.

intention d’action pour aujourd’hui : 

  • Prenons un soin plus attentif aux êtres vivants non humains dans notre appartement :  les plantes, le chien, le chat, les passons rouges, … est même les araignées avec qui nous partageons le même air et la même planète que Dieu nus donne.

des croyants vigoureux dans la foi et la fraternité en temps de confinement

Aujourd’hui 30 mars 2020, lundi de la 5ème semaine de carême

Prions

Tu le vois, Seigneur, t’es enfants humains préfèrent souvent les ténèbres à la lumière et ils condamnent ceux qui les appellent à se retrouver vers la lumière.

Prend pitié de nous et conduis-nous paiement dans les pas de ton Fils Jésus qui nous délivre des ténèbres et nous fait entrer dans ta lumière par sa Passion et par sa Résurrection.

Lui qui …

Dans la Parole de Dieu aujourd’hui (Dn 13, 42-43) :  

Alors elle cria d’une voix forte : « Dieu éternel, toi qui pénètres les secrets, toi qui connais toutes choses avant qu’elles n’arrivent, tu sais qu’ils ont porté contre moi un faux témoignage. Voici que je vais mourir, sans avoir rien fait de tout ce que leur méchanceté a imaginé contre moi. »

Dans l’Evangile d’aujourd’hui (Jean n8, 12) :  

De nouveau, Jésus leur parla : « Moi, je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, il aura la lumière de la vie. »

L’histoire de Suzanne et des deux vieux pervers est caricaturale de nos mauvais plis incrustés dans nos cultures et nos sociétés.

L’intervention du jeune Daniel a sauvé Suzanne de l’injuste condamnation à mort parce qu’il s’est laissé conduire par Dieu.

C’est ce que fait Jésus en tous ses gestes et paroles et c’est en cela qu’il est la Lumière du monde.

Demandons la grâce d’être guidés concrètement par l’Esprit Saint dans tous nos actes. Demandons aussi le courage d’abandonner nos peurs de nous lasser uniquement guider par Lui

Psaume 22 (23)

Le Seigneur est mon berger :

je ne manque de rien.

Sur des prés d’herbe fraîche,

il me fait reposer.

Il me mène vers les eaux tranquilles

et me fait revivre ;

il me conduit par le juste chemin

pour l’honneur de son nom.

Si je traverse les ravins de la mort,

je ne crains aucun mal,

car tu es avec moi :

ton bâton me guide et me rassure.

Tu prépares la table pour moi

devant mes ennemis ;

tu répands le parfum sur ma tête,

ma coupe est débordante.

Grâce et bonheur m’accompagnent

tous les jours de ma vie ;

j’habiterai la maison du Seigneur

pour la durée de mes jours.

Intention de prière pour aujourd’hui :  

  • Prions pour la délivrance des femmes, comme Suzanne, victimes d’agression et prions pour la conversion et le repentir de leurs agresseurs.

Intention d’action pour aujourd’hui :  

  • En famille, pardonnons-nous mutuellement plutôt que de nous accuser mutuellement.

des croyants vigoureux dans la foi et la fraternité en temps de confinement

Bonjour réveilla tous et bon dimanche  ! 

Ce matin, nous sommes passé à l’heure d’été  : 

nous avançons nos montres d’une heure.

Ainsi 9h45 d’hier devient 10h45d’aujourd’hui, 

l’heure habituelle de la Messe à la chapelle.

Vous pouvez vous joindre en visioconférence depuis la chapelle à la Messe que je vais célébrer tout à l’heure à 10h45 en cliquant sur le lien ci-dessous :  

https://us04web.zoom.us/j/534005097

ID de réunion : 534 005 097

Aujourd’hui 29 mars, 5ème dimanche de carême, année A

Prions (prière d’ouverture de la Messe) :  

Que ta grâce nous obtienne, Seigneur, d’imiter avec joie la charité du Christ qui a donné sa vie par amour pour le monde. Lui qui vit et règne avec Toi et le Saint Esprit, Dieu pour les siècles des siècles

Dans la Parole de Dieu aujourd’hui (Ezéchiel 37, 13) :  

Ainsi parle le Seigneur Dieu :

Je vais ouvrir vos tombeaux

et je vous en ferai remonter,

ô mon peuple !  

Dans la 2ème lecture (Romains 8, 8) :  

Frères,

ceux qui sont sous l’emprise de la chair

ne peuvent pas plaire à Dieu.

Or, vous, vous n’êtes pas sous l’emprise de la chair,

mais sous celle de l’Esprit,

puisque l’Esprit de Dieu habite en vous.

Et dans l’Evangile de ce dimanche (Jean 11, 25-26) :  

 Jésus lui dit :

« Moi, je suis la résurrection et la vie.

Celui qui croit en moi,

même s’il meurt, vivra ;

quiconque vit et croit en moi

ne mourra jamais.

Crois-tu cela ? »

Ce dernier dimanche, avant d’entrer dans la Grande Semaine Sainte, nous prépare à accueillir une vérité du Royaume de Dieu qui est difficile à croire :  Jésus va mourir et ressusciter, et il est celui qui ressuscite les morts.

En cette période si étrange et douloureuse, nous pleurons presque tous le décès de proches ou de personnes que nous connaissions.

Et puis, nous-mêmes, confinés dans nos appartements, nous nous sentons parfois comme dans un tombeau avant l’heure, empêchés de sortir, de bouger, de nous rencontrer.

Ce dimanche est donc celui où l’espérance est annoncée, non seulement de la fin de la pandémie qui viendra certainement à son heure mais aussi de la victoire définitive du Seigneur Jésus sur toute mort. Victoire que nous célébrons à chaque Messe. Victoire dont nous appelons la manifestation plénière par le retour en gloire du Christ Seigneur.

Cette résurrection que Jésus nous offre change en premier notre coeur.

Notre coeur de pierre devient coeur de chair. 

Acharnons-nous désormais à démonter la dureté en nous et dans le monde.

Ce monde qui redécouvre ces temps-ci son besoin de tendresse et d’humanité.

Psaume 129 (130)

Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur,

Seigneur, écoute mon appel ! * 

Que ton oreille se fasse attentive
au cri de ma prière !

Si tu retiens les fautes, 

Seigneur Seigneur, qui subsistera ? *

Mais près de toi se trouve le pardon
pour que l’homme te craigne.

J’espère le Seigneur de toute mon âme ; *
je l’espère, et j’attends sa parole.

Mon âme attend le Seigneur
plus qu’un veilleur ne guette l’aurore. * 

Plus qu’un veilleur ne guette l’aurore,
attends le Seigneur, Israël. 

Oui, près du Seigneur, est l’amour ;
près de lui, abonde le rachat. *

C’est lui qui rachètera Israël
de toutes ses fautes.

Intention de prière pour aujourd’hui

  • Prions pour toutes les familles en deuil qui ne peuvent participer aux obsèques de leur proche disparu :  que l’annonce de la puissance de résurrection de Jésus apaise leur peine.

Intention d ‘action pour aujoourd’hui

  • Le 5ème dimanche de carême est traditionnellement celui où on récolte l’effort de carême de chaque foyer pour l’envoyer à l’association choisie pour en bénéficier.
    La chapelle a choisi de soutenir la Maison des 2 Coeurs d’Amour qui recueille des enfants pour qu’ils puissent aller à, l’école. Notre soutien sera datant plus vital que le Cameroun, comme toute l’Afrique, va affronter la redoutable vague de coronavirus, alors que ses moyens sanitaires sont très faibles.
    Envoyez votre virement sur le compte suivant :  

Maison des deux sieurs d’amour MDCA

IBAN FR76 3000 3037 2000 0506 7000 370

BIC SOGEFRPP

Banque :  30003, guichet :  03720, N° compte :  0050670003,  clé RIB :   70

Des croyants vigoureux dans la prière et la fraternité

Aujourd’hui 28 mars 2020, samedi de la 4ème semaine de carême

Prions

Seigneur Dieu notre Père, ton Fils Jésus a enseigné, guéri, ressuscité des morts, accompli des merveilles parmi nous pour nous montrer ton amour.

Accorde-nous de mettre notre foi en Lui, sans hésitation et sans réserve, car Lui seul est le Sauveur que tu nus as envoyé, Lui qui vis et règne avec Toi et le Saint Esprit, Dieu pour les siècles des siècles

Dans la Parole de Dieu aujourd’hui (Jérémie 11, 20) :  

Seigneur de l’univers, toi qui juges avec justice, qui scrutes les reins et les cœurs, fais-moi voir la revanche que tu leur infligeras, car c’est à toi que j’ai remis ma cause.

Dans l’Evangile d’aujourd’hui (Jean 7, 45-49) :  

Les gardes revinrent auprès des grands prêtres et des pharisiens, qui leur demandèrent : « Pourquoi ne l’avez-vous pas amené ? »

Les gardes répondirent : « Jamais un homme n’a parlé de la sorte ! »

Les pharisiens leur répliquèrent : « Alors, vous aussi, vous vous êtes laissé égarer ?

Parmi les chefs du peuple et les pharisiens, y en a-t-il un seul qui ait cru en lui ?

Quant à cette foule qui ne sait rien de la Loi, ce sont des maudits ! »

Jérémie est un prophète en Israël plus de 600 ans avant Jésus. Il est persécuté par ses contemporains car ce qu’il a à leur dire de la, part de Dieu ne leur est pas agréable. Il se plaint au Seigneur d’être maltraité par ces hommes qui méritent, pense-t-il, une sévère punition qui serait sa revanche.

Mais Jésus, persécuté lui aussi, ne réclamera jamais sa revanche ;  au contraire, il prend sur lui les conséquences des péchés des hommes et demande à son Père qu’ils soient pardonnés.

A sa suite, nous avons la mission d’appeler le pardon de Dieu sur tous les hommes, à travailler avec eux à la réconciliation et à la paix.

Psaume 7

Seigneur mon Dieu, tu es mon refuge ! 

On me poursuit : 

sauve-moi, délivre-moi !

Sinon ils vont m’égorger, tous ces fauves, 

me déchirer, sans que personne me délivre.

Seigneur mon Dieu, si j’ai fait cela, 

si j’ai vraiment un crime sur les mains,

si j’ai causé du tort à mon allié 

en épargnant son adversaire,

que l’ennemi me poursuive, qu’il m’atteigne * 

(qu’il foule au sol ma vie) 

et livre ma gloire à la poussière.

Dans ta colère, Seigneur, lève-toi, + 

domine mes adversaires en furie, 

réveille-toi pour me défendre 

et prononcer ta sentence.

Une assemblée de peuples t’environne : + 

reprends ta place au-dessus d’elle,

Seigneur qui arbitres les nations. 

Juge-moi, Seigneur, sur ma justice : 

mon innocence parle pour moi.

Mets fin à la rage des impies, 

affermis le juste, toi qui scrutes les coeurs et les reins, 

Dieu, le juste.

J’aurai mon bouclier auprès de Dieu, 

le sauveur des coeurs droits.

Dieu juge avec justice ; 

Dieu menace chaque jour l’homme qui ne se reprend pas.

Le méchant affûte son épée, 

il tend son arc et le tient prêt.

Il se prépare des engins de mort ; 

de ses flèches, il fait des brandons.

Qui conçoit le mal et couve le crime 

enfantera le mensonge.

Qui ouvre une fosse et la creuse 

tombera dans le trou qu’il a fait.

Son mauvais coup lui revient sur la tête, 

sa violence retombe sur son crâne.

Je rendrai grâce au Seigneur pour sa justice, 

je chanterai le nom du Seigneur, le Très-Haut.

Intention de prière pour aujourd’hui :  

  • Prions pour que ceux qui sont sans abri puissent être hébergés et protégés de la contagion

intention d’action pour aujourd’hui : 

  • faisons beaucoup de bruit ce soir à 20 heures à nos fenêtres pour soutenir les soignants et tous ceux qui prennent des risques en travaillant pour nous

des croyants vigoureux dans la prière et la fraternité en temps de confinement

Aujourd’hui 27 mars, vendredi de la 4ème semaine de carême

Prions :

Dans ce temps de carême où nous vivons des conditions difficiles, nous te prions, Seigneur :  assure-nous de ta présence chez nous et dans noceurs ;  inspire-nous les attitudes, les paroles et les gestes qui font du bien aux autres, nous t’en prions par Jésus, ton Fils qui vit e règne avec toi et le Saint Esprit pour les siècles des siècles.

Dans la Parole de Dieu aujourd’hui (Sagesse 2, 18-20) :  

Si le juste est fils de Dieu, Dieu l’assistera, et l’arrachera aux mains de ses adversaires.

Soumettons-le à des outrages et à des tourments ; nous saurons ce que vaut sa douceur, nous éprouverons sa patience.

Condamnons-le à une mort infâme, puisque, dit-il, quelqu’un interviendra pour lui.

Dans l’Evangile d’aujourd’hui (Jean 7, 25-26) : 

(Tandis que Jésus enseigne dans le Temple) Quelques habitants de Jérusalem disaient alors : « N’est-ce pas celui qu’on cherche à tuer ?

Le voilà qui parle ouvertement, et personne ne lui dit rien ! Nos chefs auraient-ils vraiment reconnu que c’est lui le Christ  ?

Dans la Messe d’aujourd’hui, la <parole de Dieu parle de complot contre le juste.

C’est une constante dans les société humaines que le juste qui refuse d’entrer dans les pratiques douteuses ou malsaines s’attire la persécution des puissants installés.

C’est particulièrement vrai aujourd’hui lorsqu’il s’agit d’appeler nos sociétés à changer radicalement pour sauver ce qui reste de la planète.

Le juste persécuté par excellence, c’est Jésus. Il ne se dérobera pas à sa mission de proclamer la vérité de Dieu qui l’envoie et cela lui coûtera d’être torturé à mort en croix.

Les martyrs de la foi qui jalonnent l’histoire de l’Eglise poursuivent son combat de juste.

Psaume 55

Pitié, mon Dieu ! 

Des hommes s’acharnent contre moi ; 

tout le jour, ils me combattent, ils me harcèlent.

Ils s’acharnent, ils me guettent tout le jour ; 

mais là-haut, une armée combat pour moi.

Le jour où j’ai peur, 

je prends appui sur toi.

R/ Sur Dieu dont j’exalte la parole, 

sur Dieu, je prends appui : plus rien ne me fait peur ! 

Que peuvent sur moi des êtres de chair ?

Tout le jour, leurs paroles me blessent, 

ils ne pensent qu’à me faire du mal ;

à l’affût, ils épient, ils surveillent mes pas ; 

comme s’ils voulaient ma mort.

[Vont-ils échapper malgré leurs crimes ? 

Que ta colère, mon Dieu, abatte les nations !]

Toi qui comptes mes pas vagabonds, 

recueille en tes outres mes larmes ; (

cela n’est-il pas dans ton livre ?)

Le jour où j’appellerai, 

mes ennemis reculeront ; 

je le sais, 

Dieu est pour moi.

R / Sur Dieu dont j’exalte la parole, le Seigneur dont j’exalte la parole, *

sur Dieu, je prends appui : 

plus rien ne me fait peur ! * 

Que peuvent sur moi des humains ?

Mon Dieu, je tiendrai ma promesse, 

je t’offrirai des sacrifices d’action de grâce ;

car tu m’as délivré de la mort 

et tu préserves mes pieds de la chute, 

pour que je marche à la face de Dieu 

dans la lumière des vivants.

Intention de prière pour aujourd’hui

  • Que notre prière d’aujourd’hui, soutienne la fidélité des martyrs de la foi de notre époque dans plusieurs régions du monde où ils son t persécutés.
  • Qu’elle soutienne aussi l’ardeur et la combativité des défenseurs des droits humains qui sont bafoués de bien des manières dans le monde.

Intention d’action pour aujourd’hui

  • examinons nos interventions sur les réseaux sociaux pour voir si nos paroles, nos posts et nos transferts son animés d’un bon esprit ou si nous diffusons du venin qui se propage ensuite, parfois même sous couvert d’humour.
le martyre de St Paul

Des croyants vigoureux dans la foi et la fraternité pendant le confinement 8

Aujourd’hui 26 mars, jeudi de la 4ème semaine de carême.

Prions 

Seigneur Jésus, dans chacun de tes gestes et dans toutes tes paroles, tu fais les oeuvres que Dieu ton Père te montre à réaliser au milieu de nous. Tu es vraiment l’Envoyé du Père qui nous sauve par le don de ta personne dans ta mort et ta résurrection, dans ton Eucharistie.

Prend pitié de nous qui sommes aveugles et incrédules. 

Nous sommes plutôt séduits par des idoles qui nous manipulent, l’argent le portable, la technologie, l’étourdissement dans les plaisirs.

Viens à notre aide pour nous délivrer de ces prisons et nous retourner vers le Père, source de toute véritable vie, Toi qui vis et règne avec Lui et le Saint Esprit, Dieu pour les siècles des siècles.

Dans la Parole de Dieu aujourd’hui (Exode 32, 13) :  

Souviens-toi (Seigneur,) de tes serviteurs, Abraham, Isaac et Israël, à qui tu as juré par toi-même : “Je multiplierai votre descendance comme les étoiles du ciel ; je donnerai, comme je l’ai dit, tout ce pays à vos descendants, et il sera pour toujours leur héritage.”

Dans l’Evangile aujourd’hui (Jean 5, 36)

J’ai pour moi un témoignage plus grand que celui de Jean (le Baptiste) : ce sont les œuvres que le Père m’a donné d’accomplir ; les œuvres mêmes que je fais témoignent que le Père m’a envoyé.

Dans le désert après la traversée de la Mer Rouge, Moïse avait quitté le peuple pour monter dans la montagne à la rencontre de Dieu qui voulait lui donner la Loi. Mais les hébreux étaient las de l’attendre et ont préféré se fabriquer une idole, un veau en or, pour se prosterner devant lui et l’adorer. 

Faux dieu inerte mais visible pour remplacer le vrai Dieu invisible mais vivant. Trahison !  Perdition !  

A l’autre bout de l’histoire, Jésus vient et manifeste les oeuvres de Dieu par ses gestes, ses paroles, sa vie et sa personne. Aveuglés et orgueilleux, les chefs religieux de son temps ont refusé l’évidence et ont rejeté Jésus.

Aujourd’hui, relisons l’Evangile dans notre Bible et redécouvrons comment Jésus manifeste le Don de Dieu dans tout ce qu’il fait et dans toute sa personne.

Psaume 35

C’est le péché qui parle au coeur de l’impie ; * 

ses yeux ne voient pas que Dieu est terrible.

Il se voit d’un oeil trop flatteur

pour trouver et haïr sa faute ; *

il n’a que ruse et fraude à la bouche, 

il a perdu le sens du bien.

Il prépare en secret ses mauvais coups. + 

La route qu’il suit n’est pas celle du bien ; *

il ne renonce pas au mal.

Dans les cieux, Seigneur, ton amour ; 

jusqu’aux nues, ta vérité ! *

Ta justice, une haute montagne ; 

tes jugements, le grand abîme ! 

Tu sauves, Seigneur, l’homme et les bêtes :

qu’il est précieux ton amour, ô mon Dieu ! 

A l’ombre de tes ailes, 

tu abrites les hommes : +

ils savourent les festins de ta maison ; * 

aux torrents du paradis, tu les abreuves.

En toi est la source de vie ; 

par ta lumière nous voyons la lumière.

Garde ton amour à ceux qui t’ont connu, 

ta justice à tous les hommes droits.

Que l’orgueilleux n’entre pas chez moi, 

que l’impie ne me jette pas dehors !

Voyez : ils sont tombés, les malfaisants ; a

battus, ils ne pourront se relever.

Intention de prière pour aujourd’hui

  • Prions encore pour les soignants qui s’épuisent et pour ceux d’entre eux qui tombent malades.

Intention d’action pour aujourd’hui : 

  • Offrons-nous en famille un quart d’heure (ou plus) sans aucune technologie active (télé, portables, téléphones, ordis, tablettes, manettes, lave-linge, lave-vaisselle, etc. ) pour goûter la présence des uns et des autres … et celle du Seigneur au milieu de nous

Des croyants vigoureux dans la foi et la fraternité en période de confinement

Aujourd’hui mercredi 25 mars 2020, Solennité de l’Annonciation du Seigneur

Prions (prière d’ouverture de la Messe) :  

Seigneur, tu as voulu que ton Verbe prît chair dans le sein de la,Vierge Marie.

Puisque nous reconnaissons en lui notre Rédempteur, à la fois homme et Dieu, accorde-nous d’être participants de sa nature divine. Lui qui vit et qui règne avec Toi et le Saint Esprit, un seul Dieu pour les siècles des siècles

Dans la Parole de Dieu d’aujourd’hui (Isaïe 7, 14) : 

C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe : 

Voici que la vierge est enceinte, elle enfantera un fils, 

qu’elle appellera Emmanuel (c’est-à-dire : Dieu-avec-nous).

Dans la 2ème lecture d’aujourd’hui (Hébreux 10, 10b) :  

Nous sommes sanctifiés,

par l’offrande que Jésus Christ a faite de son corps,

une fois pour toutes.

Dans l’Evangile d’aujourd’hui (Luc 1, 38) :  

Marie dit alors :

« Voici la servante du Seigneur ;

que tout m’advienne selon ta parole. »

Alors l’ange la quitta.

Au plus intime de sa personne, Marie consent à accueillir l’oeuvre inouïe de Dieu qui fait qu’elle va donner naissance au Fils de Dieu.

Ce consentement de Marie était nécessaire pour que Dieu prenne une vie d’homme en Jésus.

Ce consentement de Marie va l’entraîner dans une aventure imprévisible où elle redira son consentement à chaque étape que vit son fils.

Marie consent, accueille et offre toute sa vie, son énergie, sa foi et son espérance à contribuer à l’avènement de son fils comme Sauveur du monde.

A nous qui subissons des contraintes nécessaires pour lutter contre le virus ennemi, il est proposé de consentir à l’oeuvre de Dieu en. nous. Acceptons-nous que Dieu se serve de nous, de notre foi, de notre corps, de nos capacités pour que Jésus soit présent et sauveur au milieu des humains de notre génération ? Si nous ne pouvons pas recevoir de visites humaines en ce moment, accueillons cependant la visite de l’ange qui, de la part de Dieu, mendie notre consentement.

Psaume 39

D’un grand espoir j’espérais le Seigneur : * 

il s’est penché vers moi pour entendre mon cri.

Il m’a tiré de l’horreur du gouffre, 

de la vase et de la boue ; * 

il m’a fait reprendre pied sur le roc, 

il a raffermi mes pas.

Dans ma bouche il a mis un chant nouveau, 

une louange à notre Dieu. * 

Beaucoup d’hommes verront, ils craindront, 

ils auront foi dans le Seigneur.

Heureux est l’homme qui met sa foi dans le Seigneur * 

et ne va pas du côté des violents, 

dans le parti des traîtres.

Tu as fait pour nous tant de choses, 

toi, Seigneur mon Dieu ! * 

Tant de projets et de merveilles : 

non, tu n’as point d’égal ! 

Je les dis, je les redis encore ; * 

mais leur nombre est trop grand !

Tu ne voulais ni offrande ni sacrifice, 

tu as ouvert mes oreilles ; * 

tu ne demandais ni holocauste ni victime,

alors j’ai dit : « Voici, je viens. 

« Dans le livre, est écrit pour moi

ce que tu veux que je fasse. * 

Mon Dieu, voilà ce que j’aime : 

ta loi me tient aux entrailles. »

J’annonce la justice dans la grande assemblée ; * 

vois, je ne retiens pas mes lèvres, 

Seigneur, tu le sais.

Je n’ai pas enfoui ta justice au fond de mon coeur, + 

je n’ai pas caché ta fidélité, ton salut ; * 

j’ai dit ton amour et ta vérité 

à la grande assemblée.

Toi, Seigneur,
ne retiens pas loin de moi ta tendresse ; * 

que ton amour et ta vérité
sans cesse me gardent !

Les malheurs m’ont assailli : * 

leur nombre m’échappe ! 

Mes péchés m’ont accablé : 

ils m’enlèvent la vue ! * 

Plus nombreux que les cheveux de ma tête, 

ils me font perdre coeur.

Daigne, Seigneur, me délivrer ; 

Seigneur, viens vite à mon secours ! *

[Qu’ils soient tous humiliés, déshonorés, 

ceux qui s’en prennent à ma vie ! 

Qu’ils reculent, couverts de honte, 

ceux qui cherchent mon malheur ; *

que l’humiliation les écrase, 

ceux qui me disent : « C’est bien fait ! »]

Mais tu seras l’allégresse et la joie 

de tous ceux qui te cherchent ; * 

toujours ils rediront : « Le Seigneur est grand ! » 

ceux qui aiment ton salut.

Je suis pauvre et malheureux, 

mais le Seigneur pense à moi. * 

Tu es mon secours, mon libérateur : 

mon Dieu, ne tarde pas  ! 

Intention de prière pour aujourd’hui : 

  • Prions pour tous ceux qui donnent aujourd’hui la vie, pour ceux qui se préparent à être parents, pour ceux qui vont l’être prochainement, pour ceux qui ont du mal à le devenir, afin qu’en donnant la vie à leur enfant, ils lui communique aussi l’appel de Dieu à aimer et servir.

Intention d’action pour aujourd’hui

  • Nous allons mettre une bougie à notre fenêtre ce soir à 19h30, en union avec tous les catholiques de France pour célébrer l’Annonciation t’offrir humblement une lumière divine au monde en désarroi.

soutien à la foi active en temps de confinement 6

Aujourd’hui 24 mars 2020, mardi de la 4ème semaine de carême.

Prions (Prière d’ouverture de la Messe d’aujourd’hui) : 

Donne à tes fidèles, Seigneur, en ce temps, de pénitence, une vraie générosité à te servir.

Qu’ils se disposent ainsi à recevoir dans un coeur purifié l’annonce du mystère pascal, et à transmettre au monde la joyeuse nouvelle du salut. Par Jésus-Christ …

Dans la Parole de Dieu d’aujourd’hui (Ezéchiel 47, 8) :  

Il me dit : « Cette eau coule vers la région de l’orient, elle descend dans la vallée du Jourdain, et se déverse dans la mer Morte, dont elle assainit les eaux.

Dans l’Evangile d’aujourd’hui (Jean 5, 6) :  

Jésus, le voyant couché là, et apprenant qu’il était dans cet état depuis longtemps, lui dit : « Veux-tu être guéri ? »

« Veux-tu être guéri? » demande Jésus à, l’homme immobilisé depuis 38 ans.

Oui, je veux bien être guéri de ce fichu corona qui nous emprisonne chez nous et qui tue tant de gens!
Jésus pose encore une fois la question :  « Veux-tu être guéri? » De quelle guérison veut-il parler ? 

Certes, de la guérison du corona. Mais aussi de ce qui a conduit à la diffusion de ce virus, de cette course effrénée à la consommation, au profit, à la satisfaction individuelle et matérielle, de nos égoïsmes et de nos lâchetés.

Oui, Seigneur, nous voulons guérir.

Psaume 76

Vers Dieu, je crie mon appel ! 

Je crie vers Dieu : 

qu’il m’entende !

Au jour de la détresse, je cherche le Seigneur ; + l

a nuit, je tends les mains sans relâche, 

mon âme refuse le réconfort.

Je me souviens de Dieu, 

je me plains  ; 

je médite et mon esprit défaille.

Tu refuses à mes yeux le sommeil ; 

je me trouble, incapable de parler.

Je pense aux jours d’autrefois, 

aux années de jadis ;

la nuit, je me souviens de mon chant, 

je médite en mon coeur, et mon esprit s’interroge.

Le Seigneur ne fera-t-il que rejeter, 

ne sera-t-il jamais plus favorable ?

Son amour a-t-il donc disparu ? 

S’est-elle éteinte, d’âge en âge, la parole ?

Dieu oublierait-il d’avoir pitié, 

dans sa colère a-t-il fermé ses entrailles ?

J’ai dit : « Une chose me fait mal, 

la droite du Très-Haut a changé. »

Je me souviens des exploits du Seigneur, 

je rappelle ta merveille de jadis ;

je me redis tous tes hauts faits, 

sur tes exploits je médite.

Dieu, la sainteté est ton chemin ! 

Quel Dieu est grand comme Dieu ?

Tu es le Dieu qui accomplis la merveille, 

qui fais connaître chez les peuples ta force :

t

u rachetas ton peuple avec puissance, 

les descendants de Jacob et de Joseph.

Les eaux, en te voyant, Seigneur, + 

les eaux, en te voyant, tremblèrent, 

l’abîme lui-même a frémi.

Les nuages déversèrent leurs eaux, + 

les nuées donnèrent de la voix, 

la foudre frappait de toute part.

Au roulement de ta voix qui tonnait, + 

tes éclairs illuminèrent le monde, 

la terre s’agita et frémit.

Par la mer passait ton chemin, + 

tes sentiers, par les eaux profondes ; 

et nul n’en connaît la trace.

Tu as conduit comme un troupeau ton peuple 

par la main de Moïse et d’Aaron.

Intention de prière pour aujourd’hui : 

  • Prions pour les malades qui veulent être guéris, en pensant aussi à tous les malades d’autres cause que le corona virus

Intention d’action pour aujourd’hui : 

  • En pensant à l’eau qui jaillit du temple et qui assainit tout, on peut nettoyer (avec de l’eau et du savon) les poignées de portes de l’immeuble, de l’ascenseur, les boutons de commande électrique, …